Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 00:26

Le 4/6/2011, j'ai publié les grandes lignes d'un article écrit le 3 par Udo Ulfkotte au sujet de l'épidémie d'ECEH qui sévit dans le nord de l'Allemagne. Sur sa lancée, Ulfkotte s'est intéressé de plus près à cette bactérie, dont les gênes sont manipulables avec une telle facilité, qu'on n'a pas trouvé mieux que de mettre de la dynamitte biologique entre les mains de vos enfants! Le dernier article d'Ulfkotte, daté du 6, est traduit ci-dessous...


L'ECEH: la vérité mutante - expériences secrètes dévoilées

par Udo Ulfkotte 

Alors que les politiciens et les journalistes cherchent encore l'origine de l'épidémie d'ECEH (escherichia coli entérohémorragique), nous avons déjà montré du doigt les programmes secrets de recherche en microbiologie de la Bundeswehr. Nos révélations seront qualifiées de «théorie du complot» par les media qui relaient la propagande officielle... Mais aujourd'hui, nous emmenons le lecteur à la découverte de programmes secrets d'autres armées européennes et d'expériences génétiques à peine croyables, faites en milieu scolaires, dont les media germanophones n'ont rien dit.


A l'évidence, les journalistes allemands ne savent pas qu'une modification de l'ADN (acide désoxyribonucléique) de l'ECEH est un jeu d'enfants: depuis une dizaine d'années, des écoliers français font des expériences avec cette bactérie et modifient l'ADN de plasmides, dans des écoles à qui on a vendu des trousses d'outils génétiques*. Ces écoliers sourient sûrement, quand ils entendent des journalistes allemands dire qu'il est difficile de modifier cet ADN - impossible même, pour des gens qui ne sont pas versés dans cet art. Ces manipulations sont chose courante, pour ces écoliers qui apprennent ainsi comment on rend l'ECEH résistante aux antibiotiques.

* On peut acheter ces trousses chez l'APBG (Association des Professeurs de Biologie et Géologie)


Une polémique avait pourtant éclaté en France, ce printemps, quand on parla de permettre à des adolescents de quinze ans de changer l'ADN de l'ECEH. Des experts s'étaient alors émus, dans un article de "Scientific American", du risque que des plasmides modifiés pussent facilement s'échapper du laboratoire scolaire (...) Mais qu'en est-il des laboratoires militaires, si des écoliers français peuvent modifier l'ADN de l'ECEH le plus naturellement du monde?


Beaucoup d'armées européennes font des expériences avec l'ECEH depuis les années 60 - la Bundeswehr (l'armée allemande) commença plus tard. Les Britanniques font ces expériences dans le centre de recherche en guerre bactériologique de Porton Down (l'équivalent du laboratoire militaire de Munster, aux portes de Hambourg*). Ils ont fait faire de nombreuses mutations à l'ECEH, puis ont répandu celle-ci à Swindon et à Southampton, sans prévenir les habitants de ces villes, qui furent autant de sujets de ces expériences. Je renvoie les chasseurs de «théories du complot» au rapport que le ministère de la défense britannique (MOD) a rendu public et qu'on peut lire depuis 2006 aux archives nationales, à Kew, au sud-ouest de Londres: ces expériences secrètes «furent couronnées de succès».

* Le traducteur précise que Hambourg est dans le nord de l'Allemagne...


Le centre national de lutte contre et prévention des maladies des Etats-Unis d'Amérique (Atlanta) publia en 2002 le rapport d'une étude sur les utilisations guerrières de bactéries modifiées qui pourraient être utilisées lors d'une attaque terroriste. Il est écrit, en mains endroits de ce rapport, qu'il est facile de faire des croisements avec l'ECEH. C'est cette année-là qu'on décida en France de distribuer les trousses d'outils génétiques mentionnées ci-dessus, à des fins scolaires.


Dès 1997, le professeur  Ronald Hurlbert de l'université de l'état de Washington avertit le public au sujet du matériau de base qu'était cette bactérie facile à croiser, pour les armes biologiques secrètes du futur. Il écrivit alors, qu'à la suite de l'épandage volontaire d'une ECEH croisée en laboratoire, aucun scientifique ne pourrait dire si celle-ci était née d'une telle opération ou d'une mutation naturelle. Un quart de siècle plus tard, des écoliers français changent le patrimoine génétique de l'ECEH. Mais les consommateurs allemands des grands media n'en savent toujours rien. Plus grave encore: celui qui en parle est tenu pour fou.


Le quotidien Die Welt fut jadis un des journaux les plus prestigieux de notre pays. Puis il devint le porte-voix politiquement correct d'un gouvernement qui ment à ses citoyens. Il fait passer les observateurs non conformistes pour des idiots. Même les scientifiques en pointe en la matière ne sont pas épargnés. Quiconque s'écarte de la ligne officielle et tient des propos embarrassants est traité comme un adepte de «théories grossières»; jusqu'au jour où ne pourra plus passer celles-ci sous silence (...) 


Addendum: on fait des expériences génétiques avec l'ECEH dans des écoles allemandes aussi. L'université de Mainz propose à des écoliers de s'essayer aux manipulation de l'ADN de cette bactérie.

 

Traduit par Denis Jaisson

 

 

Complément du 8/6/2011; on lira avec intérêt l'article de Mike Adams traduit par Realinfos:

 

(...) Cette variation particulière d’e.coli est membre de la souche O104, et les souches 0104 ne sont presque jamais (normalement) résistantes aux antibiotiques. Pour leur permettre d’acquérir cette résistance, elles doivent être exposées de façon répétée aux antibiotiques afin de fournir la «pression de mutation» qui les pousse vers la résistance complète aux antibiotiques.

 

Donc, si vous êtes curieux de connaître les origines d’une telle souche, vous pouvez inverser avant tout l’ingénierie du code génétique de la bactérie E. coli et déterminer assez précisément les antibiotiques auxquels elle a été exposée pendant son développement. Cette étape a été faite (voir ci-dessous), et quand vous regardez le décodage génétique de cette souche O104 qui menace aujourd’hui les consommateurs d’aliments dans l’UE, il se dégage une image fascinante de la façon dont elle est née.

 

Lorsque des scientifiques de l’Institut Robert Koch en Allemagne ont décodé la constitution génétique de la souche O104, ils ont constaté qu’elle était résistante à toutes les classes et à toutes les combinaisons d’antibiotiques:

 

. pénicillines
. tétracycline
. l’acide nalidixique
. triméthoprime-sulfaméthoxazole
. céphalosporines
. amoxicilline / acide clavulanique
. pipéracilline-sulbactam
. pipéracilline-tazobactam

 

En outre, cette souche O104 possède une capacité à produire des enzymes spéciaux qui la transforme en ce qu’on pourrait appeler une «bactérie superpuissante », nommée techniquement «BLSE»:


«Les BLSE sont des enzymes qui peuvent être produits par une bactérie qui les rend résistants aux céphalosporines par exemple, à la céfuroxime, céfotaxime et ceftazidime – qui sont les antibiotiques les plus utilisés dans de nombreux hôpitaux », explique l’agence de protection pour la santé au Royaume-Uni» (...)

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis Jaisson - dans France
commenter cet article

commentaires

Quelle liberté ... ? 07/06/2011 12:45


Quelle prise de liberté avec la traduction ... On fait vraiment dire ce qu'on veut. Vous ne faites pas honneur à l'article original de la sorte.
Quand à la modification d'ADN, j'en ai fait déjà plusieurs malgré mon jeune âge (oui, j'ai 21 ans). C'est effectivement un jeu d'enfant, mais croyez-vous sérieusement que d'une part aucune
précaution n'est prise, et que d'autre part nous travaillons avec des bactéries aussi dangereuses que cette souche ? Vraiment ?
Pour une traduction plus exacte, et surtout un article plus correct, vous pouvez remplacer la quasi totalité des occurrences de "ECEH" (quel acronyme barbare !) par E. Coli. Faudrait voir à pas
confondre une mule et un étalon. Par ailleurs, et si cela vous amuse, je peux même vous donner la référence de la souche que nous avons utilisé.

Oh, et quand on est à l'université, je crois qu'on dit "étudiant", pas "écolier". Comme si on faisait faire ça à des gamins de 12 ans.

A bon entendeur, salut


Denis Jaisson 07/06/2011 13:02



Traduction: dîtes moi plutôt à quel endroit j'ai changé le sens du propos d'Ulfkotte.


Précautions: la meilleure est de ne pas faire de modifications de l'ADN, qui, d'une souche inoffensive, peuvent faire une bactérie dangereuse.


L'acronyme "ECEH" n'est pas plus barbare que "E. Coli.". Lisez par exemple http://lci.tf1.fr/monde/europe/bacterie-eceh-l-epidemie-prend-de-l-ampleur-6510985.html, pour savoir quel acronyme
utiliser pour parler d'un sujet d'actualité - de quelque chose dont les gens ont déjà entendu parler... C'est ca la communication - traduite ou pas!


Vous me reprochez d'avoir traduit Ulfkotte de manière trop libre, puis d'avoir parlé "d'écoliers". Mais Ulfkotte a utilisé le mot "Schüler" ("écolier", en francais); il faudrait savoir... Vous,
en revanche, êtes malhonnête en parlant de "gamins de 12 ans" auxquels je ne fais pas référence dans ma traduction.


 


 



Liste des papiers

Les gauchistes - vraiment naïfs, faux culs ou vrais cons?
20 juin 2016

Campagne de vaccination ou terrorisme sanitaire?
12 avril 2016

2016, Goodyear pour le terrorisme
13 janvier 2016

L'amalgame de l'agrégé, ou la philodoxie de Jacouille
22 mai 2015

Monsieur le 1er Sinistre,
4 avril 2015

Raffarin, corps et âme: «j'ai une chose, au fond de moi»
9 juillet 2014

Lettre ouverte à l'UMPS et autres produits dérivés (i) du Système
21 mai 2014

Jérôme Kerviel : «la fête continue»
26 mars 2014

L'hyperbole du bon Samariton - Lettre ouverte
1er mars 2014

Chasteté de trottoir, à Ouest France
15 octobre 2013

La nouvelle Bible - le "Notre Père" modifié
11 sept. 2014

Le Maître enculera le larbin qui le suce
24 août 2013

Les racailles de l'armée française
19 juin 2013

Le mariage homo' est un contresens, aux deux sens du mot
6 février 2013

Qui les Chrétiens syriens gênent-ils ?
22 déc. 2012

Quand Gaillot s'achète une conduite...
8 nov. 2012

Agiter le peuple avant de s'en servir (2ème partie)
8 oct. 2012

Chiens de guerre
1er oct. 2012

à Jègue
15 août 2012

Un prêtre syrien écrit à François Hollande
25 juillet 2012

Rendez nous Jésus !
2 juillet 2012

Les Catho' voteront-ils pour Sarkollande, le 6 mai ?
28 avril 2012

La Kommandantur se fâche
5 avril 2012

Fais l'ménage, Sarko' !
27 mars 2012

La gifle de Poutine
22 mars 2012

l'Allemagne a tout gâché
7 février 2012

«Agiter le peuple avant de s'en servir» (Talleyrand)
4 février 2012

Le doigt sur la couture du pantalon descendu sur les chevilles: schizophrénie ou féminisation de la Grande Muette? (4/4)
18 déc. 2011

Le doigt sur la couture du pantalon descendu sur les chevilles: schizophrénie ou féminisation de la Grande Muette? (3/4)
17 déc. 2011

Le doigt sur la couture du pantalon descendu sur les chevilles: schizophrénie ou féminisation de la Grande Muette? (2/4)
16 déc. 2011

Le doigt sur la couture du pantalon descendu sur les chevilles: schizophrénie ou féminisation de la Grande Muette? (1/4)
15 déc. 2011

La bactérie des écoliers
7 juin 2011

La bactérie de la Bundeswehr
4 juin 2011

Le Roman de la Bretagne
19 mai 2011

Ici Karzaï : au pied ! (humour)
19 mai 2011

A qui profitera le dividende salarial ?
7 mai 2011

Chrétiens, Musulmans et Socialistes pour la Vie
16 juin 2010

Si Marie chez nous est Reine...
23 avril 1994

le Pont-Neuf
1er avril 1989