Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 11:43

4. L'évêque qui fait entrer la laïcité de Cauchon dans la Shistoire

L'incantation du «champ d'honneur» (3ème partie) a son grand prêtre - l'évêque aux armées Luc Ravel - car la majorité des officiers militaires est catholique. Le rôle de Ravel est d'entretenir le malentendu qui fait chanter la prière d'André Zirnheld (2ème partie) dans une école laïque (l'ESM) par les officiers qu'on enverra guerroyer pour «Dieu et la Patrie» [41] - pour l'Empire. Jean-Marie Le Pen, le 19/8/2008: «nos soldats n'ont pas à se faire tuer pour l'oncle Sam» [1].

Faussement naïf, Hervé Morin demanda à quoi servait l'aumônerie
en république laïque, quand il intronisa Mgr Ravel le 29/11/2009
Ravel lui répondit en acceptant son invitation en Afghanistan:
l'aumônerie donne aux guerres de l'Empire la caution catholique


Ce même été 2010 (1ère partie), je passai quelques jours à l'Eau Vive (Briançon), où des familles catholiques des «beaux quartiers» envoient leurs enfants se rappeler les valeurs chrétiennes battues en brèche par le paradigme économique et social de leurs parents - le libéralisme [42]... D'aucuns parmi ceux-ci se considèrent comme les «derniers des Mohicans». Ils se trompent à moitié car ils ne sont pas les derniers. Comme l'esclave de Hegel (i), la société libérale, qui veut la «sécurité dans les jouissances privées» (ii), «préfère sa vie à une mort héroïque» [22]. Elle compte donc, pour sa sécurité, sur sa «réserve indienne»: les Catho' tradi' et autres patriotes. Encore faut-il caresser cette espèce protégée dans le sens du poil: Triomphe & moulinets (2ème partie)...
(i) Jean-Claude Michéa, "L'empire du moindre mal", p.29
(ii) Benjamin Constant, "Cours de politique constitutionnelle", 1837, p.253

Le bon côté d'un génocide inachevé...
crow1vn0-1-.jpg...le «10th Special Forces» défile
avec ses éclaireurs indigènes

Tout à sa mission, Ravel racole dans ce vivier de futurs croisés, où on croise aussi du beau monde - moins oblatif... Je me souviens de ce sous-fifre de rédaction du groupe Valmonde, qui déjeuna à notre table avec un bon ami*: un bel exemple d'œcuménisme judéo-chrétien, décontract' et cheveux huilés, petit air de dragueur mais bonne tenue, genre-groupe de prière mondain en paroisse bien achalandée - en un mot, une flatulence...
* Clouscard: «le bourgeois est sincère; il combine le sentiment et l'intérêt de classe selon un équilibre parfait» ("Le capitalisme de la séduction", p.52)

La frise qui décoiffe (www.valeursactuelles.com): un vendu de droite...
frise 2...et sa couille gauche, les «pauv' cons» mécontents, le Pape, la biffe qui
«fixe» (1ère partie), un courtier qui retient son couvre-chef, et Mozart


C'est là-bas que j'abordai Ravel, après une messe au cours de laquelle celui-ci rendit hommage aux soldats en mission en Afghanistan. Je lui parlai de cette guerre que «l'armée française fait pour d'autres sous le prétexte d'un attentat commis sous fausse bannière» (1ère partie)... Avec l'air de quelqu'un qui savait, devant quelqu'un qui en savait autant, Ravel affirma qu'un soldat n'avait pas à se mêler du dessein politique de sa mission. Je dis à cet ancien chef de section du 1er RCP [3] ce qu'il savait aussi: sa position (le mercenariat) était intenable, après Jean-Paul II qui demanda aux Catholiques - à tous les Catholiques - de se mêler de politique [43]...

Ouest-France, le 17/1/2011: «Mgr Luc Ravel a célébré
une messe pour la paix, en présence des autorités
militaires». De la loge de province qui chaperonne,
au confesseur frelaté qui dédouanne:
rn14_2984850_1_px_470_-1-.jpgRavel qui dit que «pour la paix, il faut des militaires
qui brisent les spirales de violence de la guerre»


Ravel ne permettrait pas qu'on le prît en défaut, en ce lieu de vocations spirituelles et militaires. Aussi s'éloigna-t-il, avec la démarche de crabe d'une personne obligeante mais attendue, en me regardant comme un clerc qui aurait préféré se taire. Mais peut-être venais-je de lui souffler la belle phrase de sa 1ère lettre pastorale*: «il faut au politique et à tous les chefs une attitude d’autant plus mesurée, réfléchie et précautionneuse, que l’homme subira encore plus fortement une violation de sa foi que toute autre atteinte faite à sa personne ou à ses idées»...
* "En terre de laïcité", 8/12/2010, p.12

Atterrissage en crabe, par vent de travers; la
discussion dérape mais Ravel est aux commandes:
crabe.jpgle prélat de l'Empire esquive sa contradiction


Un an plus tard, soit plus de deux mois après que Mgr Martinelli [27] eût clamé la douleur du peuple libyen bombardé volontairement par l'OTAN (Maître Ceccaldi, 3ème partie), Ravel prit pourtant une position politique sur une base religieuse, au micro' d'Europe-1: il défendit le droit du plus fort (le droit d'ingérence, 3ème partie) et donna sa bénédiction à l'agression contre la Libye...

Thierry Guerrier* savait ce qu'il faisait, en invitant Ravel
le 15/8/2011, jour de la fête de Notre-Dame de la Paix.
Orwell et Ravel aussi: «la guerre, c'est la paix» ("1984")
* coïncidence ou grand art de la com'?

En service commandé, la direction spirituelle ambigüe de l'évêque aux armées se ramène donc
1. à l'apologie du mercenariat, pour ceux dont la réprobation est suscitée par leur connaissance du dessous des cartes ("le grand échiquier" de Brzezinski [15]),
2. à l'invitation à l'engagement politique et moral dans la «guerre juste», pour les autres; les media de l'Empire font le reste [44].

Le 24/9/2009, le président de la république iranienne, Mahmoud Ahmadinejad, donna, à l'ONU, une leçon de «décence commune» [29] à Ravel: «le temps d’une morale et de critères à géométrie variable, et du mépris des peuples est terminé»...

Thomas d'Aquin:
saint-Thomas-d-Aquin.jpg«la vérité est l'accord entre l'intelligence et les choses»

En poursuivant la réflexion de Saint Augustin, Saint Thomas d'Aquin posa trois conditions à la «guerre juste», concept aussi politique que moral - la morale de la Cité... Ces conditions sont (Summa Theologiae, II-II, q.40: "De Bello"):
- l'autorité du prince (T.d'A.1),
- une cause juste (T.d'A.2),
- une intention droite (T.d'A.3).
Aux Français qui allaient lui donner autorité lors des élections présidentielles, Sarkozy promit, en 2007, de rapatrier les soldats d'Afghanistan; ce foutriquet à la botte savait ce qu'il faisait...

Depuis que Sarkozy a dit à Arlette Chabot qu'il continuerait
le retrait des soldats français, commencé par Jacques Chirac
("A vous de juger", France-2, 26/4/2007)
...on cherche un bénévole, pour réparer le P4 du général

Il n'a donc pas autorité pour continuer la guerre là-bas - T.d'A.1 - il en a seulement le pouvoir. Mais «l'engagement de la France résulte d'une décision politique soumise aux règles démocratiques», dit Ravel à Antoine D'abbundo, bon public (le Pélerin du 5/1/2011). C'est vrai dans la forme mais faux dans le fond; la fausse promesse de Sarkozy fait le mensonge du pharisien*...
* un pharisien est un membre d'une secte judaïque que les Évangiles accusent de formalisme et d'hypocrisie


Ravel, avec un sourire qui dérange: «c'est pour la France
que nous mourrons» - aux Invalides, le 19/7/2011
Ce «nous» indécent est l'estampille d'un cercle
d'initiés qui disent au soldat où il doit mourir,
pour servir un dessein qu'on lui cache [41,44]:
la stratégie de Brezinski, conseiller d'Obama [4]

D'autres avant moi en ont assez dit - 1ère partie - en ce qui concerne les deux autres conditions posées par Thomas d'Aquin; la guerre d'Afghanistan n'est pas une «guerre juste» [45]. Qu'en est-il de l'agression de l'OTAN contre la Libye, si, d'après Ravel qui n'a pas froid aux yeux, c'est quand même «pour la dignité* de l'homme et la sécurité du monde» que «nous combattons les rebelles talibans» en Afghanistan (Le Pélerin)? La résolution 1973 de l'ONU interdit à l'armée de l'air libyenne de prendre l'air, sous le prétexte qu'elle «bombardait des civils». Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, le 7/7/2011: «le mandat de la résolution 1973 de l'ONU est strict: protéger les populations civiles»...
* le prétexte bobo (1ère partie)

Sur la base d'observations spatiales, les
chefs de l'armée russe dirent que Kadhafi
ne faisait pas bombarder son peuple
Alain Juppé, le 29/9/11 (entretien avec France-2):
«c’est ce qui a été fait en Libye (le bombardement
humanitaire), parce qu’un dictateur un peu fou
s’apprêtait à bombarder les populations civiles»


Les mensonges des parties intéressées à la guerre - la «cause injuste», T.d'A.2 - nous rappelle les campagnes de propagande qui précédèrent le bombardement de la Serbie [10], l'invasion de l'Afghanistan (1ère partie), de l'Irak, etc. Par exemple, l'association One-Day-on-Earth annonça, le 22/2/2011, la découverte d'une fosse commune. On accusa les soldats de Kadhafi d'y avoir enterré leurs victimes. Le CNT reconnut plus tard que les os trouvés dans cette fosse n'étaient pas humains - michelcollon.info

Yves Bonnet de retour de Libye,
au micro' de RFI, le 13/6/2011...

...plus de deux mois avant les mensonges
de Ravel condamnés par l'ONU [46]

Entre deux mensonges, on avoua au public que «le plan de marche est de permettre aux Libyens de trouver eux-mêmes leur nouvelle charte politique» - dixit Longuet, moins «strict» que le «mandat de l'ONU»... Entendez: « le plan de marche est d'aider le CNT», qui a confié l'exploitation de 35% des réserves de pétrole libyen aux compagnies pétrolières françaises - aux «barons de l'industrie qui valorisent l'économie française» (Ravel à Guerrier). Mauvais procès? Relisons le procès verbal de Juppé (au Parisien, le 27/8/2011): «l'intervention de la France en Libye est un investissement sur l'avenir» - l'intention perverse (T.d'A.3)

 

Bernard-Henri Lévy réduit Patrick Cohen au silence:

deux
pas de plus, Cohen, et c'est la reductio ad Hitlerummain 4

La résolution 1973 ne permettait pas plus à l'OTAN de prendre parti en aidant le CNT à renverser le gouvernement libyen, que d'envoyer Virginie bombarder la population libyenne [30], en majorité coupable de soutenir Kadhafi. Pourtant, «l’Otan a participé activement à la chute du régime libyen en engageant des moyens importants pour soutenir les forces du CNT» (François Géré, RFI, le 20/10/2011)...

Point d'orgue de la collaboration du CNT et de l'armée
française: à la recherche de leur «charte politique»
(Longuet) les seconds coûteaux de l'Empire sodomisent
à vif un témoin gênant qui voulait se rendre, au
couteau de tranchée (Daily News, 24/10/2011);
la «conscience éthique», selon Henri Hude? [8]

En violant la résolution dont elle se réclamait - en violant le droit international - l'OTAN perdait «l'autorité du prince» (T.d'A.1) D'ailleurs, s'il fallait prendre parti après avoir détruit l'aviation libyenne, pourquoi ne pas bombarder le CNT qui massacrait des civils?

Une résolution sans massacre: L'ONU casse
les prix; l'armée française casse du bougnoule
[26] et les Arabes du CNT cassent du nègre...
terrible mercenaire capturé en LibyeRavel, le 17/1/2011: «pour la paix, il faut des
militaires qui brisent les spirales de violence»


Parce que, quand l'évêque aux armées sert mammon, «les interventions modernes (A, ci-dessous) doivent être pensées à la lumière d'une nouvelle forme juridique internationale (B) qui promeut le droit d'ingérence (C) au nom des droits de l'homme (D), comme supérieur au droit des peuples à disposer d'eux-mêmes (E)» (Ravel au Pélerin du 25/3/2011). Que veut dire par là «l'aumônier de combat»?

Quand Ravel prend la barre de la canonnière humanitaire...
...qui veut tuer son voisin l'accuse de battre sa femme

A. Ravel à Guerrier, en substance: «l'intervention moderne» n'est pas «la guerre entre le bien et le mal»; ça dispense de se poser les bonnes questions qui font mal... Qu'elle fasse du bien à Ravel ou du mal au peuple libyen [30], «l'intervention moderne» est la forme que prend la lutte des classes [47] - la guerre de la Banque contre les peuples [1] - quand un chef d'état ne se rend pas à la Banque dans les deux sens du terme.

«Banque et pouvoir politique...
banque.jpg...la progressive inversion du rapport de force»
(Alain Soral, dans "Comprendre l'empire", p.46)

B. La «nouvelle forme juridique» de Ravel est le droit à l'anglaise: le droit coutumier d'une armée qu'on accoutune à la rapine et au bombardement de civils, sur fond d'alerte humanitaire imaginaire et de rumeurs échevelées - Collon et Bonnet, ci-dessus. Ce droit a aussi les faveurs de la Banque Mondiale* - de mammon - aux dépens du droit romain...
* Maître Béatrice Castellane, "Droit civil - droit coutumier"


Les soldats de Kadhafi prenaient du viagra.
C'est un journal sérieux qui le dit [48]
des sexes gros comme ca-copie-2 Mais le viagra n'est pas un aphrodisiaque et la
trique vient au fantassin, comme l'appétit entre
les repas. C'est la garde de Kadhafi qui le dit

C. Personne n'est juge en sa propre cause, suivant le vieil adage (i); l'OTAN non plus, une fois sortie du cadre «strict» (ii) de la résolution 1973. En l'occurrence, «l'autorité» (T.d'A.1) fabriqua la «cause» (T.d'A.2), dans une «intention perverse» (T.d'A.3). Le «droit d'ingérence» exercé en Libye est un droit de gérance de fond - le Fond souverain libyen [38] - sans fondement moral.
(i) «nemo judex in re sua», "Adages du droit français"
(ii) le bon mot de Longuet

D. Le peuple ne bafoue pas ses droits, quand il dispose de lui-même. Les «droits de l'homme», que Ravel oppose au peuple, sont l'habillage humanitaire du droit du plus fort, dont Ravel veut faire une institution. Celle-ci, dans le principe énoncé par Ravel comme dans la praxis en canonnière, est un gouvernement mondial [49].

Le petit personnel s'impatiente, à
bord de la Cannonière du Yang-Tsé:
La-cannoniere-du-Yang-Tse.jpg«Qu'est-ce qu'on attend, Ravel? J'ai pourtant
fait hurler la femme du voisin, hier soir!»

E. Ravel se réclame d'une division de l'Humanité, entre le peuple qu'il tient pour incapable de «disposer de lui-même» et l'élite qui œuvre cachée [38,41,44,46,49]; les «droits de l'homme» selon Ravel sont les droits de l'élite sur l'homme... Dans sa 1ère lettre pastorale (i), Ravel rappela aux incapables le propos de Léon XIII: «la loi naturelle nous ordonne d’aimer de prédilection et de dévouement le pays où nous sommes nés et où nous avons été élevés» (ii). Le patriote, selon Ravel, est donc un spectateur ignorant ou soumis (civil) ou un mercenaire (militaire). Il n'est, en aucun cas, le maître de son destin, à titre collectif. Pourtant, «le plan de marche est de permettre aux Libyens de trouver eux-mêmes leur nouvelle charte politique», dit Longuet, le supérieur de Ravel - deux contorsionnistes...

De la démocratie selon Hannah Arendt, à Luc Ravel,
soit, de la soumission à l'ordre dominant [24], à la
domination par la séduction (2ème partie):
Hannah-Arendt.jpg

 

 

Luc-Ravel-au-desert-2.jpg

afin d'être protégé par «l'ingérence» contre sa propre violence,
le peuple devrait donner le «droit supérieur» de disposer de lui,
à une «nouvelle forme» - à mammon dans l'ONU


Les trois conditions posées par Thomas d'Aquin sont simples, claires et intemporelles comme un Ave - la belle prière qu'on dit à Notre-Dame de la Paix... Elles qualifient l'agression de l'OTAN contre la Libye de «guerre injuste». Aussi Ravel répondit-il à côté, quand Guerrier lui demanda si cette guerre était juste. Au Pélerin, l'ancien chanoine de Saint Augustin dit, tout en déformant les propos des Pères de l'Eglise,
1. que ces derniers n'étaient plus à la page - mais la nature humaine a-t-elle changé?
2. que cette guerre n'en était pas une. George Orwell, dans "1984":
«la guerre, c'est la paix» [50]...

 

Dépassé par «l'intervention moderne», Saint Augustin
comprit pourtant l'ONU avant l'ONU - avant le faux
curé qui bénirait plus tard les canons de l'Empire:
Saint-Augustin.jpg«On ne cherche pas la paix pour faire la guerre
mais on fait la guerre pour obtenir la paix»
(cité par Thomas d'Aquin dans la Somme
théologique, IIa IIae, q. 40, a. 1, 3m)

Malhonnêteté foncière ou «double pensée libérale» [7]? Je penche pour cette dernière mais Ravel passa vite à la première, quand je le mis au pied du mur... Aliénation d'une allégeance interdite à la robe, ou décrépitude d'une vie contemplative qui se trompait d'objet, quand «on riait, on plaisantait, on mangeait bien», à l'abbaye Saint-Pierre de Champagne? Jésus*: «si vous demeurez fidèles à Ma parole, vous êtes vraiment Mes disciples; alors vous connaîtrez la Vérité, et la Vérité vous rendra libres»; Ravel était plus libre en clôture...
* Saint-Jean, Ch.8, verset 31

De Sigmund Freud à Luc Ravel, ou de la
psychanalyse à la mysthique gélatineuse qui
se défausse* sur le «je» qui «est un autre»...
*
Alain Soral, "De Freud à Goldman Sachs"

Livre Blanc oblige, on a réduit les effectifs des
aumôniers; la schizophrénie (1ère partie) est
l'auto-absolution de «l'intervention moderne»

Et la Syrie? Quelle «prise de position politique, parce que notre religion chrétienne a une incidence polique» (Ravel à Guerrier) jettera l'évêque aux armée, aux pieds du foutriquet-en-chef, pour plaider la cause du peuple syrien - le peuple que Bashar al Assad s'apprête à massacrer, si on en croit les larbins de l'Empire?

«Et le Yémen? Et Bahreïn?» Nostalgique des colo',
la p'tite Duflot manque pourtant d'entrain
car l'OTAN coigne à l'uranium appauvri...

...et Mélenchon? Avec Mélenchon, on Mélenche
tout et on recommence la fausse gôche.
Le Monde du 23/6/2011: «Libye - Bahreïn:
les deux poids, les deux mesures»


Ou Ravel laissera-t-il, une fois de plus, le révérend rav errant (3ème partie) lui damer le pion à l'Elysée? Ni l'un ni l'autre car BHL non plus ne bougera pas, tant que l'Empire restera l'arme au pied. Il n'y a pas encore urgence humanitaire, parce que «L’OTAN suspend ses projets militaires et renforce la guerre économique contre la Syrie» (Thierry Meyssan, le 9/12/2011). «Le moteur des uns est le carburant des autres», dirait Ravel, ancien élève de l'école nationale supérieure des pétroles et moteurs (l'ENSPM)...

La duplicité de l'évêque qui enfume un public ébaudi:
1. catho' donc politique, mais guerrier apolitique
2. vive la Patrie mais pas le «droit du peuple»
http://www.richardwheeler.net/images/Scientific_Illustration/Turbofan_Engine.gif Ci-dessus, le dada de Ravel, à l'ENSPM: la turbine
à double flux, aussi appelée la «turbine à faux cul»

En approuvant publiquement l'agression de pays musulmans, pour une raison religieuse, Ravel provoque un ressentiment communautaire. Il contribue sciemment «au choc des civilisations» voulu par Samuel Huntington et les neoconservateurs. Des persécutions antichrétiennes seraient une aubaine pour l'OTAN, à laquelle elle donneraient un prétexte pour évacuer les Chrétiens d'Orient - pour les «expulser», comme Sarkozy dit au patriarche maronite Bechara Boutros Rai*. Ces Chrétiens, témoins gênants et bavards de la cohabitation pacifique pluriséculaire de communautés chrétiennes et musulmanes, sont une épine dans le pied des neoconservateurs. De plus, le Vatican soutient la cause palestinienne [51]... Ravel ne s'est pas exprimé à ce sujet; est-ce parce qu'il «souhaite renouveler la laïcité dans les armées» (La Croix, 4/3/2011)?


Chantage de BHL: soumission de l'Islam
à l'Empire, ou reductio ad Hitlerum
du Musulman coupable de la shoah
Au bout de la chaîne de commandement, que
le révérend rav errant tient à l'Elysée: Ravel et
sa «laïcité», soumission utilitaire à la politique

Le pivot des contorsions de Ravel est la laïcité de Pierre Cauchon (i). Celle-ci met l'Eglise au service d'un dessein politique - celui de l'Empire... Ravel amalgame deux conceptions de la laïcité, comme si l'une avait enfanté l'autre: «une réflexion et une pratique de la laïcité qui a émergé tranquillement sur vingt siècles» (ii). En fait, ces deux conceptions, qui se suivent historiquement, s'opposent en esprit...
(i) Mgr Cauchon instruisit le procès de Jeanne d'Arc
(ii) La Croix du 4/3/2011


Forte de son «Conseil», Jeanne, bergère ignorante et
Patronne secondaire de la France, tint tête à Cauchon,
sophiste instruit. Ainsi le Paraclet tint-Il Sa promesse:
jeanne_arc_proces_cauchon_lehugeur.gif«Ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père
qui parlera en vous» (Saint Matthieu, Ch.10, verset 20)


Du Moyen-Age à Louis XVI, le chef politique s'inclinait devant l'anathème, dont le bras de levier était la foi populaire - «vox populi, vox dei», disait-on alors. Le chef religieux amena ainsi le chef politique, du droit du plus fort (le «droit d'ingérence» avant la lettre) au devoir de protection de «la veuve et l'orphelin» (Exode, Ch. 22, verset 22) et à la trêve de Dieu. Mais «l'homme de Dieu» savait le risque de corruption spirituelle inhérent à l'exercice du pouvoir temporel... Comme dit Ravel (La Croix) qui prend pourtant les choses par le bas - le siècle du Siècle et la mauvaise foi), religieux et politiques prirent les choses «par le haut»: leur Foi. Ils trouvèrent ainsi un équilibre des pouvoirs, sans peser sur le dogme: la laïcité qui résulta d'un consensus bien inspiré.

La laïcité christocentrique du partage des tâches...
Le_pouvoir_spirituel_et_le_pouvoir_temporel.jpg ...entre Marthe et Marie*, entre l'Eglise et le Roi
* Saint Luc, Ch.10, versets 38 à 42

La laïcité selon Ravel, «fruit nouveau de Vatican II», procède, au contraire, «d’une doctrine ecclésiale nouvelle qui se substitue à la doctrine de la chrétienté et qui est une doctrine catholique de la laïcité» [52]. Après avoir envoyé deux Pères de l'Eglise aux cours du soir, L'évêque aux armées réécrit donc la doctrine, à la hussarde; il en fait le véhicule spirituel d'un dessein impérial qui dessert la Fille aînée de l'Eglise. C'est donc aussi une leçon de laïcité, au sens chrétien du terme, qu'Ahmadinejad, pourtant président d'une république islamique, donna à Ravel*, dans un double paradoxe...
* le 24/9/2009 à l'ONU

 

Quand le maquereau consacré en service commandé tourne
le dos à Saint Paul (i), la prostituée de Babylone (ii) noue
ceinture dorée à la taille de l'Empire - la «caution catholique»
(i) «Ayez à vos reins la vérité pour ceinture»
(ii) Apocalypse, Ch.17, verset 5

 

A l'habillage humanitaire près, la régression de «vingt siècles» (Ravel) de l'armée française ramène celle-ci au droit du plus fort - au «droit d'ingérence» - des temps barbares, avec la bénédiction d'un évêque frelaté... Ravel a trahi La Mission - celle de l'Eglise. Il a déshonoré sa charge épiscopale, en servant de chausses à l'Empire, comme Cauchon jadis, à l'Angleterre. Il a toutefois le mérite d'avoir poussé le bouchon trop loin [53]. car je lui dois ces quelques lignes.

Denis Jaissonmain_4.gif1ère partie


Notes et digressions

[41] Mgr Henri Delassus* raconta comment les gouvernements francs-maçons et les mondialistes entraînèrent les peuples chrétiens dans la plus grande entreprise antichrétienne du 20ème siècle: la 1ère guerre mondiale. La presse catholique, de bonne volonté mais mal gérée, avait auparavant saisi la main tendue qui acheta son entrée dans les comités de rédaction. Du patriotisme bien compris, elle avait alors glissé dans le nationalisme belliqueux... En 1914, on monta au front pour «Dieu et la Patrie», en poussant les canons laïcs bénis par les aînés de Ravel; ce dernier a repris le flambeau.
Ravel, en substance: «Dieu est avec nous»
wwii-b10-1-.jpg
...la caution catholique de l'évêque frelaté

Qui parle, en l'occurence, d'une «erreur» de l'élite fait un abus de langage. Il n'y a pas erreur mais dessein; «l'erreur» est l'ignorance populaire du dessein pervers de l'élite. Les seconds coûteaux - politiciens, hauts fonctionnaires, officiers supérieurs ou  généraux, évêques - mettent au service de ce dessein tout ce qui donne caution morale à l'élite: leur paresse ou médiocrité intellectuelle, leur lâcheté ou leur indifférence, voire leur complicité... Le silence de ceux qui savent mais ne veulent pas savoir - le colonel de la 1ère partie et ses pairs - permet à l'élite de faire croire au peuple qu'elle «s'est trompée»; c'est le travail des media de la crétinformation... C'est ainsi que l'élite «sauve les meubles»*, puisque celui qui s'est trompé n'est pas pervers, seulement stupide ou incompétent.
* Les militaires parlent de «combat d'arrière-garde»


Une guerre mondiale procède
autant d'un consensus...
_Cimetiere_militaire_Sigolsheim_-_VTdJ.JPG...que d'un différend: l'élite boit,
quand le peuple trinque

 

Ainsi c'était pour «sauver les meubles» que Guignol (Eric Zemmour) corrigea Polichinelle (BHL), le 2/12/2011. Il y avait urgence car, «avec la Libye, nous disposions d’un verrou solide contre al-Qaida et contre l’immigration clandestine; il vient de sauter»*, dit Yves Bonnet, ancien directeur de la DST et président du CIRET. Faire sauter ce verrou ne fut pas une erreur mais une fin - Webster Tarpley [1]...
* France-Soir, 17/6/2011

 



La réaction de Dieudonné est saine; elle procède à la fois du patriotisme et de l'instinct collectif de préservation. L'effet secondaire du comportement de BHL et de la mise en scène de Zemmour et Naulleau sera
1. l'antisémitisme indiscriminé sur commande (Le Pen, 3ème partie),
2. donc la disqualifition, par la «reductio ad Hitlerum», du patriotisme revendiqué par BHL envers Israël mais vilipendé quand il a la France pour objet ("L'idéologie française", Grasset, 1981)

 

C'est en nous faisant rire, que les
media de l'Empire font le mieux diversion
Les Guignols: bateleurs qui vous mènent en bâteau


[42] Dans "L’Empire du moindre mal", Jean-Claude Michéa montre «la posture schizophrénique de la droite traditionnelle, qui, selon le mot du critique américain Russell Jacoby, vénère le marché tout en maudissant la culture qu’il engendre» (p.134). Par exemple, les valeurs éducatives promues à l'Eau Vive sont conservatrices. Ce camp de vacance catholique est pourtant un microcosme libéral, où les enfants donnent libre cours à leurs envies de sucreries, qu'ils achètent sur place - on monnaye, avec des libéraux en herbe, la permissivité contre-éducative qui finance la maison...

 

Alain Soral oppose la convergence de la
«droite des valeurs» et la «gauche du travail»
à la fausse opposition de la gauche bobo
et de la droite financière - à «l'UMPS»

libertepolitique.com, le site sarkozyste de rabattage des Catho' de droite - plus généralement, de «la droite la plus bête du monde»* - joue sur cette schizophrénie en découvrant avec chagrin que «Jean-François Copé s'interroge sur le mariage gay» (15/4/2010). Par la bouche de son fondateur «déçu par Sarkozy», l'Eau vive fait écho au malentendu qui, de la «droite des valeurs», fit des supplétifs en 2007 et fera des épouvantails en 2012...
* (Guy Mollet)

Le banquiste (3ème partie), à la «droite des valeurs»
(Bercy, le 29/4/2007)

 

Henri Krasucki, à cette droite-là: «identifier les forces de classes derrière les forces politiques, les intérêts réels par-delà les déclarations solennelles» - "Syndicats et lutte de classes", 1969, p.119


[43] Jean-Paul II, dans "Christifideles laici" (30/12/1988): «...les fidèles laïcs ne peuvent absolument pas renoncer à la participation à la politique, à savoir à l'action multiforme, économique, sociale, législative, administrative, culturelle, qui a pour but de promouvoir, organiquement et par les institutions, le bien commun...»

 

Jean-Paul-2---aa.gif
Jean-Paul-2---b.gif


[44] John Swinton, au cours d’un banquet donné en son honneur: «le travail d’un journaliste consiste à détruire la vérité, mentir de manière radicale, pervertir, avilir, flagorner mammon et se vendre son pays et les siens, pour gagner son pain (...) Nous sommes les ustensiles et les valets d’hommes riches qui sont dans les coulisses (...) Nous sommes des prostituées intellectuelles» (Richard Boyer et Herbert Morais, "Labor's Untold Story", p.81).

Piteuse répartie de Frédéric Pons: «l'intérêt de la France,
c'est l'intérêt de la France» (Mots croisés, 28/3/2011)
Non, ne riez pas, s.v.p. J'aimerais vous y voir, moi, en faux
patriote qui fait le tapin - et officier de réserve, avec ça!

 

Ca tombe bien, quand «l'homme riche» qui possède Le Figaro vend les avions qui bombardent la Libye. Le Figaro du 21/03/2011: «Terrorisme et prises d'otages, les dernières armes de Kadhafi». Mais, le 1/9/2009, Yves Bonnet dit à David Delos(TV5) que...

«On peut écrire la Libye de deux façons
On peut aussi l'écrire l'-a-l-i-b-i»
("Alibye humanitaire", Clap36)

Plus pudique que Swinton mais sans ambiguïté, Mère Agnès-Mariam de la Croix, supérieure du couvent de Saint Jacques l’Intercis en Syrie, dit à Thierry Meyssan: «je suis déçue par la presse catholique qui suit aveuglément la tendance dictée par les maîtres du monde et qui ne fait que répéter comme un perroquet ce que les médias mainstream propagent à satiété» (7/10/2011)... Sur le trottoir de Swinton, on croisera Philippe Oswald. Ce dernier, après avoir dirigé Famillelogo UMPChrétienne [41] où il se prêta à l'agit-prop islamophobe, marcha en Libye dans les pas de Ravel, pour le compte de libertepolitique.com, avec autant de pieux mensonges (27/10/2011) et de silences (9/9/2011) que de détails techniques glânés dans les journeaux de l'Empire...

 

Oswald, le regard franc comme
un réserviste de Tsahal
Philippe-Oswald-copie-1.jpg
J'attends encore son papier sur les
propos de Mère Agnès-Mariam
clin d'oeil

Peter Dale Scott, à propos des «viols» commis en Libye: «les récentes guerres majeures des États-Unis ont toutes été accompagnées par des mensonges mémorables» - The Asia-Pacific Journal, 13/6/2011.


[45] Le lieutenant Nicolas Barthe, auteur de "Engagé": «J'ai fait des rencontres émouvantes, comme cette jeune fille de quinze ans qui est venue acheter mon livre et le faire dédicacer. «Je vais le lire pour comprendre ce que fait mon père»*, me dit-elle; «lui n'arrive pas à me l'expliquer» - Marianne2, 25/10/2011.
* en Afghanistan

Nicolas Barthe
L'embarras du père de cette jeune fille est-il une manifestation de la «loi naturelle» qui «n'est autre que la lumière de l'intelligence insufflée en nous par Dieu»*, Père Ravel...?
* "Compendium de la doctrine sociale de l'Église", p.77



[46] 108ème séance plénière de l'ONU du 3/11/1947: «L’Assemblée générale 1. Condamne toute propagande, dans quelque pays qu’elle soit menée, qui est destinée ou qui est de nature à provoquer ou à encourager toute menace à la paix».

Tartuffe, aux media de l'Empire:
tartuffe dorine[1]«Couvrez ce sang que je ne saurais voir»

Le 2/3/2007, le général Wesley Clark dit ce que Ravel savait en 2011:

 


«la guerre contre la Libye fut décidée le 15/9/2001»

 

Franco Bechis, en mars 2011: « la révolte de Benghazi a été préparée depuis novembre 2010 par les services secrets français (...) révélations encouragées par les services secrets italiens». On rappellera aux bonnes âmes (de l'armée ou d'ailleurs) que le CNT, qui n'était pas connu pour le courage de ses combattants, poussa la population de Benghazi dans la rue, parce que l'OTAN voulait détruire les chars libyens sous un prétexte humanitaire, avant une intervention terrestre. Autrement dit, les habitants de cette ville risquèrent d'être massacré à Benghazi, comme l'OTAN, de ne pas tenir sa promesse...


[47] Warren Buffett, en mars 2008 l'homme le plus riche du monde: «il y a une lutte des classes. C'est ma classe qui la fait, et nous la gagnons» (au New York Times, le 26/11/2006). L’Adefdromil, à propos du retard de paiement des soldes des hommes du rang [24]: «ce genre de bug a peu de chances de survenir pour les grands chefs en région parisienne. En effet, il existe un service spécial rattaché à la DGA, dédié à servir tous les galonnés d’en haut» (30/11/2011)...


Je suis contre les comités de soldats mais pour les comités de la faim
logo2-1-.jpgQue cet avertissement vienne de Roger Frey ou du centurion
romain Flavinius, «qu'on prenne garde à la colère des légions»

La classe moyenne française, «Lumpenproletariat» en sursis, a perdu la lutte des classes par disqualification esthétique, puisqu'en parler sans la nier est devenu une faute de goût; elle attend donc patiemment son tour derrière les Grecs... Sun Tzu: «l'art de la guerre, c'est soumettre l'ennemi sans combat». La séduction est l'arme de cette soumission (2ème partie).

Protagonistes de la lutte des classes:

bolchevik-3.jpg

réactif, ringard

et fantasmé...

guerre-des-classes.jpgproactif et progressiste
(de retour de Libye)


Le 24/11/2011, alors que la crise grecque provoquée à dessein par Goldman Sachs battait son plein, Joseph Thouvenel, vice-président de la CFTC, salua «la fin de la lutte des classes», lors d'un entretien (i) avec François Martin (ii). Krasucki l'avait vu venir (iii): «ceux qui la disent «dépassée» (la lutte des classes) ne l’ont jamais trouvée actuelle (...) la lutte des classes n'est pas une invention ni un choix, c'est la constatation d'une réalité».
(i) publié par le site sarkozyste de rabattage des Catho' de droite, libertepolitique.com
(ii) auteur, sans rire, de la "Mondialisation sans peur"
(iii) "Syndicats et lutte de classes", 1969, p.21


Goldman Sachs aida le gouvernement
grec à falsifier les chiffres, paria sur la
faillite, puis invita ses clients à la curée

Thouvenel en déduit que «c'est peut-être la fin
de la lutte des classes», tandis que Les Echos
du tapin [44] voient de «l'aveuglement» [41]



[48] Le Figaro qui fait monter le niveau... Audrey Duperron, chez express.be, le 29/4/2011: «plusieurs diplomates ont cependant précisé que Mme Rice* n’avait fourni aucune preuve à l’appui de ses affirmations concernant le viagra. Selon eux, ces déclarations auraient été faites dans le but de convaincre les pays tels que la Russie, la Chine, et l’Inde, qui croient de moins en moins en l’efficacité des frappes aériennes de l’OTAN, que le conflit libyen est bien plus grave qu’une guerre civile».
* l'ambassadrice des Etats Unis aux Nations Unies

Du viagra imaginaire, l'OTAN et ses larbins médiatiques ont
fait un viatique - le 8ème sacrement virtuel du Père Ravel
garde personnelle de Kadhafi
Les amazones de la garde de Kadhafi rigolent,
quand elles entendent dire que les attributs
des fantassins du raïs flanchent dans le désert


[49] Alain Peyrefitte, dans Le Figaro du 13/8/1990: «peut-être que le Conseil de Sécurité de l’ONU va-t-il enfin devenir ce pour quoi il a été créé: un embryon de gouvernement mondial». Peter Hans Kolvenbach encore (3ème partie): «l’échec de la Tour de Babel n’est pas fatal. Le monde se meut vers un nouveau phénomène pentecostal» (Pays-Bas, 1997).

La croix pectorale de Ravel - la Croix sur gaïa -
symbolise le caractère universel de la Rédemption...
Mgr Luc Ravel croix pectorale de Ravel
...mais tout ce qui est mondial est-il catholique? [28]

Jésus a annoncé l'effusion mal inspirée de Kolvenbach qui meut le Grand Tout de Teilhard de Chardin*: «le prince du monde vient. il n’a rien en Moi» (Saint Jean, Ch.14, verset 30). Ce prince a quelque chose en Ravel: à double titre, la mauvaise foi...
* l'objet d'un monitum du Saint Siège mais «profondément enraciné dans l'Écriture et la Tradition de l'Église», d'après Famillelogo UMPChrétienne [41,44].


[50] Lors de l'audition des aumôniers en chef des armées à l'Assemblée Nationale (30/3/2011), le pasteur Bernard Delannoy parla d'abord d'efficacité rhétorique: «la pensée de la guerre juste n’est plus fonctionnelle (...) nous devons aujourd’hui nous demander quelle action conduire, non pas pour une guerre juste, mais pour une paix juste». Puis, fort de cette précaution oratoire: «cette intervention (en Libye) n’est pas théologiquement juste au sens d’Augustin ou de Thomas d’Aquin». Quand un autre aumônier fit une remarque de sémantique - quel courage! - Delannoy répliqua: «j’ai parlé de paix juste pour ne pas parler de guerre juste»; on avait compris... «Juste» ou pas, la paix n'était pas le but mais le prétexte de la guerre en Libye (Saint-Augustin, ci dessus). Enfin, Delannoy, qui tournait le dos au logos, parla de retour pacifique sur investissement: «parler de paix juste signifie combien une nation est capable de dépenser, en argent, en énergie et en vies humaines». Autrement dit, «mammon est l'α et l'Ω de la paix»...

«Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du
Temple» (Saint Jean, Ch.2, verset 15) ou la prophétie de
Pie XII, quand le bras pacificateur* de Jésus est fatigué.
Dans les deux cas, la Banque est remise à sa place

* «La Paix soit avec vous» (Saint Jean, Ch.2, v. 4&7), avec
les «hommes de bonne volonté» (Saint Marc, Ch.13, v.15);
et le fouet pour la Banque, qui spolie et provoque la guerre


[51] "les chrétiens d’Orient s’érigent en remparts face au nouveau colonialisme occidental", par Thierry Meyssan, pour voltairenet.org, 7/10/2011. Benoît XVI, aux Palestiniens: «avec angoisse, j’ai été le témoin de la situation des réfugiés qui, à l’instar de Sainte Famille, ont été obligés de fuir de leurs maisons»… (France-24, 15/9/2009).


[52] "En terre de laïcité", page 17, où Ravel relaie la subversion du père François Daguet. «Car le mystère d’iniquité s’opère déjà, mais seulement jusqu’à ce que celui qui le retient encore paraisse au grand jour (...) avec toutes les séductions de l’iniquité, pour ceux qui se perdent, parce qu’ils n’ont pas ouvert leur cœur à l’amour de la vérité qui les eût sauvés», Saint Paul écrivit aux Thessaloniciens (2ème lettre, Ch.2, versets 7&10).


[53] Ravel à Frédéric Pons (i): «gagner la paix, c’est réussir à joindre aux armes de fer les armes de lumière» - la lumière de la «communauté internationale» (ii). Ravel, qui met le Jésus-monde (iii) de Kolvenbach [49] de son côté en frisant l'accroc au Décalogue (iv), représentera-t-il la France à la prochaine réunion du Bilderberg?

"Ravel au Congo" (Hergé):
arme de feu
l'empreinte coloniale de la mièvrerie éclairée

(i) "Aumôniers de combat", Valeurs Actuelles, 19/5/2011
(ii) Ravel à Guerrier, Europe-1, 15/8/2011
(iii) Saint Jean, Ch.8, verset 12: «Je suis la Lumière du monde»
(iv) 2ème commandement: «tu ne prononcera pas le Nom de Dieu en vain»
Pierre-Yves Ginot général Benoît Puga

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis Jaisson - dans France
commenter cet article

commentaires

Liste des papiers

Les gauchistes - vraiment naïfs, faux culs ou vrais cons?
20 juin 2016

Campagne de vaccination ou terrorisme sanitaire?
12 avril 2016

2016, Goodyear pour le terrorisme
13 janvier 2016

L'amalgame de l'agrégé, ou la philodoxie de Jacouille
22 mai 2015

Monsieur le 1er Sinistre,
4 avril 2015

Raffarin, corps et âme: «j'ai une chose, au fond de moi»
9 juillet 2014

Lettre ouverte à l'UMPS et autres produits dérivés (i) du Système
21 mai 2014

Jérôme Kerviel : «la fête continue»
26 mars 2014

L'hyperbole du bon Samariton - Lettre ouverte
1er mars 2014

Chasteté de trottoir, à Ouest France
15 octobre 2013

La nouvelle Bible - le "Notre Père" modifié
11 sept. 2014

Le Maître enculera le larbin qui le suce
24 août 2013

Les racailles de l'armée française
19 juin 2013

Le mariage homo' est un contresens, aux deux sens du mot
6 février 2013

Qui les Chrétiens syriens gênent-ils ?
22 déc. 2012

Quand Gaillot s'achète une conduite...
8 nov. 2012

Agiter le peuple avant de s'en servir (2ème partie)
8 oct. 2012

Chiens de guerre
1er oct. 2012

à Jègue
15 août 2012

Un prêtre syrien écrit à François Hollande
25 juillet 2012

Rendez nous Jésus !
2 juillet 2012

Les Catho' voteront-ils pour Sarkollande, le 6 mai ?
28 avril 2012

La Kommandantur se fâche
5 avril 2012

Fais l'ménage, Sarko' !
27 mars 2012

La gifle de Poutine
22 mars 2012

l'Allemagne a tout gâché
7 février 2012

«Agiter le peuple avant de s'en servir» (Talleyrand)
4 février 2012

Le doigt sur la couture du pantalon descendu sur les chevilles: schizophrénie ou féminisation de la Grande Muette? (4/4)
18 déc. 2011

Le doigt sur la couture du pantalon descendu sur les chevilles: schizophrénie ou féminisation de la Grande Muette? (3/4)
17 déc. 2011

Le doigt sur la couture du pantalon descendu sur les chevilles: schizophrénie ou féminisation de la Grande Muette? (2/4)
16 déc. 2011

Le doigt sur la couture du pantalon descendu sur les chevilles: schizophrénie ou féminisation de la Grande Muette? (1/4)
15 déc. 2011

La bactérie des écoliers
7 juin 2011

La bactérie de la Bundeswehr
4 juin 2011

Le Roman de la Bretagne
19 mai 2011

Ici Karzaï : au pied ! (humour)
19 mai 2011

A qui profitera le dividende salarial ?
7 mai 2011

Chrétiens, Musulmans et Socialistes pour la Vie
16 juin 2010

Si Marie chez nous est Reine...
23 avril 1994

le Pont-Neuf
1er avril 1989