Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 10:06
Les temps sont durs pour les quelques faux Catho' que compte l'UMP (i) car de plus en plus de gens comprennent que «à cause du vote catholique, il importe à la droite financière d'entretenir l'illusion d'une opposition morale entre la gauche libérale et les libéraux de droite» (ii)… Alors Famillelogo UMPChrétienne (iii) hebdo' dévoué au rabattage des Catholiques dits «de droite» (iv) y va de son petit billet, quand Jean-Pierre Raffarin prend le chemin de  Compostelle.gif (v).

Le substrat libéral de l'UMPS…
UMPS
…fonde sa diversité mondainemain 4

Mais Flogo UMPC mise sur le mauvais cheval, pour redorer le blason crotté de l'UMP. C'est que les pousse-caca ne font pas mystère de leurs parrains, quand ils ont le vent en poop (en anglais dans le texte): «the creation of GayLib was supported by Jean-Pierre Raffarin, Philippe Douste-Blazy, Alain Juppé and François Baroin» (vi). Eternellement reconnaissant(e) mais sans jeu de mots, GayLib enfonce le clou et «remercie Jean-Pierre Raffarin pour tout ce qu’il a fait pour les homosexuels» (vii).

Dis, Jean-Piêêêrehhh'…
…tu diras une prière pour les trans', à Compostel' ?

Aux jobards qui objectent que la Manif' pour tous a changé la donne, dans un parti qui se donne (par derrière) à la Banque (viii) ou dans les locaux de GayLib (vi), Tristan Maupoil rappelle que «Jean-François Copé a nommé Emmanuel Blanc, fondateur de Gaylib, secrétaire national de l'UMP chargé de la lutte contre l'homophobie» (ix). Maupoil poursuit et dit (avant de se mordre les lèvres?) que «les militants de la Manif' pour tous parlent de «trahison». Ce mot amusera les lecteurs d'Alexandre Meyer (Flogo UMPC) qui promet que «la Manif' pour tous ne s’alliera à aucun parti politique» (x)…

Protégée par Sarkozy, comme par Flanby,
une fémen' s'invite à la Manif' récupérée…
femen.jpg
…et rappelle l'allégeance de l'UMPS :
Je ferme la parenthèse sur la jobardise composée des demi-mondaines de l'hebdo' catholique (?) de l'indigence cultivée, pour poser la cerise sur le gâteau: «l’influence de GayLib sur l’UMP est indiscutable», selon le Vice-président Emmanuel de la Pagerie (xi). Ce n'est pas Emmanuel Blanc qui dira le contraire.
Le Carnet de bord du pélerin Raffarin:
«Nous redresserons la crédibilité de l’opposition!
1ère étape: éthique et transparence» (15/7/2014)

la-quenelle-de-Dieudonne.jpg Qui se souvenait du lapsus des retraites (xii) savait déjà que la préoccupation anale et l'occupation vénale de Raffarin avaient, au figuré ou dans nos poches, le même objet: vous et moi, qui avons compris que la licence morale légiférée et la libéralité financière qui vide nos tirelires, sont deux doigts de la même main - le dit substrat libéral de l'UMPSmain 4

Denis Jaisson
censuré chez youtube.com
mais libre chez rutube.ru


(i) "L'hyperbole du bon Samariton - Lettre ouverte",
jaisson.over-blog.com, 1/3/2014

(ii) "Les Catho' voteront-ils pour Sarkollande, le 6 mai?",
jaisson.over-blog.com, 28/4/2012

(iii) Flogo UMPC appartient à Média Participations. Cette Maison d’édition est dirigée par Vincent Montagne, «attaché aux valeurs de l’humanisme intégral» (L'Express du 1/10/2004). Média Participations possède aussi Pilote, magazine érotico-libertaire pour ado' ; l'humanisme du nu-intégral contre lequel Bénédicte Drouin met en garde, dans un papier de Flogo UMPC: «Étienne, rescapé de la pornographie, il avait 15 ans à l’époque» (16/6/2014).

Qui Pilote Flogo UMPC…
pilote-5.jpg
…quand GayLib pilote l'UMP?

(iv) Samuel Pruvot, "Nicolas Sarkozy-François Hollande: le choc des valeurs",
Flogo UMPC, le 30/4/2012, après que Sarkozy ait lancé à Michel Onfray (philomag.com, 8/4/2007): «la liberté, c'est de transgresser»main 4

(v) Mary de Montalembert, "Un ancien ministre sur le chemin de Compostelle",
Flogo UMPC, 16/6/2014
Jean-Pierre tient la chandelle pour GayLib
et Mary la tient pour Jean-Pierre…
Raffarin-a-Lourdes-en-2009.jpg
… hiérarchie de la servilité, de GayLib à
l'hebdo' qui s'entiche d'esprit missionnaire

Le pélerin Raffarin demande à Samuel Pruvot (iv): «pourquoi la religion serait-elle une prison? (...) je ne suis pas le représentant des catholiques dans ma famille politique» (Flogo UMPC, 9/4/2010).Autrement dit, aux électeurs catholiques: «ma religion ne représente rien en politique; c'est à prendre (à l'UMP) ou à laisser (au PS)»

(vi) ou, en français: «la fondation de GayLib fut parrainée par Jean-Pierre Raffarin, etc» en.wikipedia.org

(vii) Emmanuelle Cosse, "GayLib regrette déjà Jean-Pierre Raffarin",
Têtu, 31/5/2005

(viii) "Lettre ouverte à l'UMPS et ses produits dérivés",
jaisson.over-blog.com, 21/5/2014

(ix) "UMP: la nomination contestée d'un responsable anti-homophobie", Le Figaro, 6/5/2014

(x) "3 minutes en vérité" ou le vœu pieux d'un jobard de bonne famille, Flogo UMPC, 6/3/2014

(xi) Projet collectif "Mariage homosexuel & homoparentalité", Sciences Po'

(xii) Raffarin, qui s'apprêtait à prendre le citoyen par derrière, cassa l'effet de surprise en disant, à propos des retraites: «notre système, c'est la capitalisation. Ce que je veux sauver, c'est la capitalisation»*. Le lecteur mesurera la servilité des merdia à la botte, à la difficulté qu'il éprouvera en cherchant trace de ce lapsus… On souhaiterait presque que l'UMPS, courroie de transmission de la Commission européenne, s'occupât seulement des homo', quand on mesure la régression sociale que ces larbins de la Banque accomplissent sur commandemain 4
* Rémi Barroux et Jean-Baptiste de Montvalon, "Jean-Pierre Raffarin veut faire cotiser les fonctionnaires plus longtemps", Le Monde du 4/2/2003 Pascal Jacob Famille Chretienne Laurent Cervoni Edifa
Repost 0
Published by Denis Jaisson - dans France
commenter cet article
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 09:16
Sujet: vos courriers électoraux de ces derniers jours la-quenelle-de-Dieudonne.jpg



Mesdames,

Selon la Théorie du Genre - la Théorie qui «n'existe pas» - je peux tous vous appeler «Mesdames», puisque, de manière active ou avec la passivité du pantalon tombé sur les chevilles main 4vous favorisez la promotion de cette théorie (ii)… Eh oui; celle-ci va dans les deux sens (c'est aussi ça la démocratie) comme un aller-et-retour entre vos cuisses ouvertes aux saillies du roi Fric.

Fémen' impunies, de Sarkozy à Hollande…
catharsis-de-l-UMPS.jpg
…l'indulgence de l'UMPS, pour le mime
fellateur qui met en scène sa catharsis

la-quenelle-de-Dieudonne.jpg Mesdames, donc, vous avez des compétences hors pair en matière de fellation; je suis int je connais quelqu'un qui est intéressé par la servilité alimentaire dont vous faîtes preuve, aux tapins de l'€, l'Europe, l'OTAN, la Banque, l'extrême-droite israélienne (le CRIF), l'Oncle Sam et tout tapin à venir, puisque la turlutte et ses retombées font votre ontologie. Veuillez s.v.p. me faire savoir le coût de vos prestations (avec ou sans déglutition); je ferai suivre…

Votez-pour-Leonarda.jpg

Ah, j'allais oublier le dernier tapin: le Marché transatlantique, soit pour l'UMPS le marché qui «n'existe pas» (comme la Théorie) mais que vous honorez de votre complaisante discrétion (UMPS) ou fausse opposition - Front de Gauche, NPA…main 4
Le grand écart du Front de gauche:
être contre le Marché transatlantique
mais pour l'Europe sans frontières
Non-a-l-Europe-americaine.jpg
…dont la raison d'être
est américaine (v)

Persuadé que le récent écart de language de Radoslaw Sikorski (iii) n'éprouvera pas votre fidélité orale, je me permets de vous faire ce petit hommage: une invitation à acheter un maillot patriote, chez Kontre-Kulture (iv). Impatient de vous revoir, Place de Grève et moins crâneuses,

Denis Jaisson
censuré chez youtube.com
mais libre chez rutube.ru


(i) Le NPA d'Olivier Besancenot, par exemple: déraison œdipienne de l'anti' ou raison euclidienne* du nanti? Regarder les deux vidéos main 4

Besancenot, petit télégraphiste de la Banque
le-petit-telegraphiste-du-Systeme.jpg
…Celle-ci ne défera pas le mythe du
révolutionnaire qui lui sert la soupe:
l'Europe sans frontières

* Euclide: «la boucle est le chemin le plus court, entre la Banque et le NPA». Rue89, fondation aussi subversive qu'un propos convenu, aussi indépendante qu'une phalange de doigt main 4 vole donc au secours de Besancenot, quand on dit qui remplit la gamelle de ce poupon révolutionnaire: «non, les médias ne protègent pas un Besancenot qui roule sur l'or», rue89, 30/10/2008.


(ii) soit quatre appuis sur le matelas, quand Hervé Mariton se donne en levrette, en deux tableaux ("L'hyperbole du bon Samariton - Lettre ouverte", 1/3/2014, jaisson.over-blog.com)

Mariton, candidat à la présidence de l'UMP…
(Libération, le 5/6/2014)
Herve-Mariton.jpg
…parti qui ne reviendra pas sur le mariage homo'
(Xavier Bertrand, l'Express du 20/11/2012)


(iii) Sikorski, Chef de la diplomatie polonaise, en janvier 2014: «nous entrons en conflit avec l'Allemagne, avec la Russie, et nous allons considérer que tout est super, car nous avons fait la pipe aux Américains» (La Croix du 23/6/2014).

Radoslaw Sikorski…
Radoslaw-Sikorski.jpeg
…la lassitude de la professionnelle

L-eternel-retour-du-concret---2.gif
En vente, chez Kontre Kulture


(v) "Qui gouverne réellement la France et l’Europe", conférence de François Asselinea (27/4/2012) ancien Inspecteur général des Finances et collaborateur du gouvernement d'Edouard Balladur, Président de l’UPR:

Laurent Cervoni Pascal Jacob Ouest-France Ouest France Eric de Grandmaison
Repost 0
Published by Denis Jaisson - dans France
commenter cet article
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 18:16
SSociété GénéraleG
Il y a quelques jours, Jérôme Kerviel, le fameux courtier repenti mais mal en cour, disait à Darius Rochebin, de la Radio Télévision Suisse (RTS) que la spéculation continuait de plus belle; les banques creusent le gouffre financier où on vient de précipiter l'Ukraine [1]…

Kerviel: «Goldman Sachs dirige le Monde»
Lloyd Blankfein, PDG de Goldman Sachs:
«je fais le travail de Dieu»
(Sunday Times, 8/11/2009)

Moins droit dans ses bottes mais bien né [2], Laurent Mortreuil, qui, en 2010, concevait les «nouveaux produits financiers» de la SociétéSociété GénéraleGénérale - les denrées alimentaires - se mire dans sa bonne conscience [3] ad nauseam (nostram): «je connais le prénom de la femme de ménage de la Salle des Marchés»; ça ne s'invente pas! Notre professeur d'anglais, au Collège Sainte-Croix de Neuilly, avait un bon mot, pour cette engeance: «petits salauds de bonne famille» [4]… Olivier de Schutter*, dans Le Monde du 8/6/2011: «l'impact de la spéculation financière sur la flambée des prix alimentaires est désormais largement reconnu».
* rapporteur spécial de l'ONU sur le droit à l'alimentation

«Ma banque fait vivre 160.000 personnes» [5]
(nous sommes l'objet de notre philanthropie)
Ezra Pound :  « on ne fait plus la différence , entre le
producteur et le corrosif» ("Le travail et l'usure" Kontre Kulture p.45)

Avant de refermer le Bottin mondain pour notre vieux professeur, je rappelle l'invitation de la Fondation de Servilitélogo UMPpolitique, au Bal des Faux-culsmain 4 qui sera ouvert par Pierre de Lauzun, Directeur de la Fédération bancaire française et auteur de "L'Evangile, le chrétien et l'argent", ancien directeur de Goldman Sachs et membre du Conseil scientifique de la dite Fondation - un «salaud de bonne famille»… Mortreuil sera sûrement de la fête; je gage que Kerviel n'est pas invité.

Kerviel [6], Mortreuil [7]: le publicain et le pharisien…
«Qui s'élève sera abaissé; qui s'abaisse sera élevé»
(Jésus, selon Saint Luc, chapitre 18, verset 4)

En attendant de remplir son carnet de bal, Mortreuil est devenu l'Administrateur général de la SSociété GénéraleG, au Bénin [8], après avoir développé sa «conscience sociale» [6] en Salle des Marchés. Je résume «l'être social» [6] de ce fils-à-papa:
1. corbeille sous le pied, lutiner la Béninoise,
2. rincer son mari en spéculant sur les céréales, à la corbeille,
3. lui prêter du blé pour en acheter d'autre,
4. lui parler, sur place, de la Doctrine sociale de l’Église (!)

«Qui vous a appris à essorer la serpillière, Mortreuil?»
Karikatur---Das-Verhaltnis-Arbeiter-Unternehmer.jpg
- la femme de ménage, une Béninoise formidable

Cette doctrine, dont je me réclame, est aussi l'alibi du banquier catho' [9], comme l'antiracisme est celui de la gauche-bobo quand l'immigration fait pression sur les salaires [10]… De la Salle des Marchés, à la Direction de la France-Afrique ou de la SSociété GénéraleG, Mortreuil a fait le tour de la politique économique et sociale de Sarkollande: on affame l'Afrique et on l'appelle par son prénom, quand son petit personnel affamé vient faire baisser les salaires en métropole (la dite pression); même en prison, Kerviel est plus respectable.

Alain Soral (E&R): «l'idéologie transgressive gauchiste
est la condition morale du capitalisme financier»…
…et la transgression sociale du petit bourgeois
(la femme de ménage) absout la transgression
morale du «petit salaud de bonne famille»:
la spéculation alimentaire

Mais Mortreuil plaidera la bonne volonté. Je ne doute pas de sa bonne foi; celle-ci est l'atavisme d'une classe sociale qui crache dans la soupe en se plaignant [9] qu'on «privilégie les malfaiteurs par rapport à leurs victimes» (Les Echos, 12/4/2013)… Je suis de celles-ci, Mortreuil, comme la plupart des Français. Prenez garde à vous, quand la «conscience sociale» du populo' [6] s'invite dans les beaux quartiers: il y a des gifles qui se perdent, quand, après l'autosatisfecit du larbin du roi Fric [11], j'entends Kerviel, votre ancien collègue, dire que la Banque s'empifre, aujourd'hui comme jamais.

Pie XI, entre les deux Guerres,
au banquier catho' entre deux eaux:
Pie-XI.jpg

Pie XI, avant les gifles et le grand Soir de Pie XII (en exergue): «Ce qui, à notre époque, frappe tout d'abord le regard, ce n'est pas seulement la concentration des richesses, mais encore l'accumulation d'une énorme puissance, d'un pouvoir économique discrétionnaire, aux mains d'un petit nombre d'hommes (…) Ce pouvoir est surtout considérable chez ceux qui, détenteurs et maîtres absolus de l'argent, gouvernent le crédit et le dispensent selon leur bon plaisir (…) sans leur consentement nul ne peut plus respirer. Cette concentration du pouvoir et des ressources, qui est comme le trait distinctif de l'économie contemporaine, est le fruit naturel d'une concurrence dont la liberté ne connaît pas de limites ; ceux-là seuls restent debout qui sont les plus forts, ce qui souvent revient à dire, qui luttent avec le plus de violence, qui sont le moins gênés par les scrupules de conscience» [12].

Denis Jaisson
censuré chez youtube.com
mais libre chez rutube.ru


[1] «Le nouveau pouvoir ukrainien se couche devant le FMI» (E&R, 18/3/2014) et «l’Ukraine vient d’envoyer ses 33 tonnes d’or à New York», comme les media prostitués ne vous l'ont pas dit (24hgold.com, 13/3/2014).

Alyaexpress-News.com Alyaexpress-News.com.gif le 2/3/2014:
«Qui sont ces anciens soldats israéliens parmi
les combattants de rue dans la ville de Kiev ?»
le-Printemps-de-Kiev.jpeg
…des transporteurs de fonds ?

Quand «la féminisation est, pour ceux qui règent sur la social-démocratie néo-libérale, un indéniable facteur d'obéissance» (i), l'Empire se sert d'une femme: Pauline Quillon (ii), demi-mondaine qui s'ébaudit de «l’âme chrétienne du Printemps de Kiev» (iii) quand un protégé de George Soros devient le ministre de l'économie (iv) de l'Ukraine…
(i) Alain Soral, "Vers la féminisation?" Kontre Kulture p.120
(ii) beurre-œufs-fromage, à l'hebdo' de la Sagesse éplorée
(iii) Famillelogo UMPChrétienne, 27/2/2014
(iv) E&R, 28/2/2014


[2] Le mariage de Laurent et Inès, en l'Eglise de la Trinité*, à Paris, fut un adoubement conjugal; une trentaine de prêtres, dont un évêque, Mgr Dominique Rey (diocèse de Fréjus & Toulon) bénirent le gotha et l'union des époux.

Un petit mot pour la route, après le sacrement sponsal:
«vous ne pouvez servir Dieu et Mammon»…
(Jésus, selon Saint Luc, Ch.16, v.13)
adoubement-sponsal.jpg
…à moins que l'IntérêtSociété GénéraleGénéral et la toiture
à refaire imposent un recueillement particulier

* la 1ère paroisse confiée à des prêtres de la Communauté de l’Emmanuel, soit «Dieu est avec nous», en hébreu. Mais Dieu est avec la Banque, en ce qui concerne Mortreuil, dont la praxis ex spiritu serait mise en scène dans la Crèche ci-dessus, si on échangeait Jésus et le roi Fric.


[3] Frédéric Lasserre, alors responsable de la recherche sur les matières premières, à la SSociété GénéraleG: «les investisseurs financiers ne sont pour rien dans la flambée des cours des céréales» (lafranceagricole.fr, 6/5/2010). Si j'ai bien compris Lasserre, juge sans parties, les spéculateurs achètent au plus haut puis vendent au plus bas.

Le cœur serré de Lasserre vilipendé…
Lasserre.jpg
…spéculateur qui nous serre la ceinture


[4] Maurice Allais, prix-Nobel d’économie en 1988: «la création de monnaie ex nihilo par le système bancaire est identique (...) à la création de monnaie par les faux monnayeurs» - "La Crise mondiale d’aujourd’hui", Clément Juglar, 1999, p.13, note 20

Il y a des métiers où «l'outil de travail»
est un abus de language…
ronéo
…il y a des outils de travail       
qui en cassent d'autres
main 4

la-quenelle-de-Dieudonne.jpg Mais qu'importe l'économiste français, quand Wall Street est le paradigme (i) des «petits salauds de bonne famille» et «maquereaux de salon»(ii)? Encore cette Amérique-là n'est-elle plus celle de ses Pères fondateurs; Thomas Jefferson: «nul n'a le droit de prêter de l'argent, hormis celui qui a de quoi prêter» (iii)…
(i) pour en savoir plus sur le dit paradigmemain 4
(ii) "Les traites des chômeurs maltraités", 5/10/2009, voxnr.com
(iii) cité par Ezra Pound dans "Le travail et l'usure" Kontre Kulture p.84


[5] Mammon avilit son larbin, en l'intelligence-même qui le sert: cet ancien élève de l'X affirme (i), en y croyant, qu'une association de malfaiteurs [4] «offre un cadre de travail sain et socialement généreux», au petit personnel de ses basses œuvres, parce qu'elle est inspirée par la «tradition sociale chrétienne»… Paul Nizan, en 1932 (ii): «quand l'heure sera venue de désespérer de l'antique Raison (...) des penseurs inventeront pour les bourgeois inquiets (...) des sagesses de la vie intérieure», des valeurs refuges pour temps de crise; puis l'Emmanuel fut [2].
(i) conférence en entier, chez nicolasdeflue.org
(ii) "Les chiens de garde", éd. Maspero, 1971, p.111

L'auto-indulgence de Mortreuil:
«ces dérives, elles existent partout»…
Le-Parrain.jpg
…d'ailleurs le Parrain aussi doit assurer
le bien-être de son petit personnelclin d'oeil

Le Pape François est sorti du «cadre sain et généreux» de Mortreuil et interpelle ce dernier: «arrêtez de vous enrichir au moyen de la spéculation financière»main 4


[6] «La Cour de cassation a confirmé mercredi la condamnation de l'ex-trader de la Société Générale Jérôme Kerviel à de la prison» (RTS, 19/3/2014). Karl Marx*: «ce n'est pas la conscience des hommes qui détermine leur être; c'est, inversement, leur être social qui détermine leur conscience» (préface de la "Contribution à la critique de l'économie politique", Ed. Sociales, 1957, page 4)

Au violon, le courtier déchu ne joue plus du pipeau…
prison.jpg
…comme son ancien compère promu à la Direction


[7] «Celui qui accapare les prix du blé est maudit dans le peuple» (Saint Ambroise de Milan, dans le 3ème livre du Traité des Devoirs). Ci-dessous, le pique-assiette «de bonne famille» et ses bonnes œuvres: amour et eau fraîche… Une idée de Goldman Sachs?

J'en viens à me demander si cet ancien élève de l'X…
les-cause-du-sous-developpement.gif
…croit en la création spontanée de richesse [4]
le mouvement perpétuel et le moteur à eau

Ezra Pound: «l'économie catholique avait proclamé la doctrine du juste prix» ("Le travail et l'usure" Kontre Kulture page 86). C'était sans compter avec le spéculateur alimentaire de l'Emmanuel [2], dont l'injustice est le coût social.


[8] Ezra Pound avertit ainsi le peuple béninois*: «l'usure est la guerre des banquiers, qui n'ont pas d'attaches, contre les sédentaires qui travaillent la terre» ("Le travail et l'usure" Kontre Kulture page 16).

«Une nation qui refuse de s'endetter
enrage les usuriers» (page 32)…
semer-la-dette.jpg
…le peuple libyen en sait quelque chosemain 4


[9] George Orwell, dans "1984": «connaître et ne pas connaître. En pleine conscience et avec une absolue bonne foi, émettre des mensonges soigneusement agencés. Retenir simultanément deux opinions qui s'annulent alors qu'on les sait contradictoires, et croire aux deux. Employer la logique contre la logique. Répudier la morale, alors qu'on se réclame d'elle»… Encore Mortreuil est-il né dans un milieu où on se réfère volontiers à Orwell, qui avait pressenti cette surenchère: «appliquer le processus au processus lui-même», ajouta Orwell, à propos de la «double pensée».

Et quand bien même l'ingénu voudrait faire
accoucher le chat, d'une souris, la Maison
mère se rappellerait à son bon souvenir :
Charity-Bank.jpg
«la Banque de la Charité n'est plus une organisation
caritative, depuis des changements survenus dans
les réglements bancaires européens»main 4
(Civil Society Media, 3/6/2013)


[10] Jean-Pierre Chevènement, pour qu'on ne se méprenne pas sur le rôle de la droite, en matière migratoire: «le nombre de cartes de séjour a augmenté de 80 % par rapport à 2000» (Paris Match, 27/4/2011). Chevènement est un des rares politiciens français qui n'a pas une relation fellatrice avec la Banque, l'OTAN, le MEDEF, Israël ou tout tapin à venir.

«Le problème, pour la gauche , c'est que ,
pour remettre en cause les règles du jeu…
…elle doit s'aviser que c'est elle qui les a installées»
(Jean-Pierre Chevènement, 9/2/2010, Paris XIème)


[11] Après, aussi, que Mortreuil ait fait prendre conscience, aux Focolari, de leur «responsabilité dans la crise actuelle»*. Le mouvement des Focolari est né «au plus fort des bombardements de la 2ème guerre mondiale». Le Chef d'escadrille de la 2ème vague (la spoliation bancaire) reproche aux Focolari d'être bombardés par la dette*: «vous vivez au dessus de vos propres moyens».
* "20 ans de l’Economie de communion", 21/1/2012, focolari.fr

Entre deux bombardements…
Images - 1er Sinistre
…un Focolari à l'écoute d'un Focul


[12] Jésus, selon St Matthieu: «pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil? Ou comment peux-tu dire à ton frère:«laisse-moi ôter une paille de ton œil, toi qui as une poutre dans le tien?» Hypocrite, ôte d'abord la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère» (Ch.7, v.3-5). Mais «si ton frère vient à pécher, va le trouver et reprends-le seul à seul (…) S'il ne t'écoute pas, prends encore avec toi une ou deux personnes, pour que toute affaire soit décidée sur la parole de deux ou trois témoins. S'il refuse de les écouter, dis-le à l'Église» (Ch.18, v.15-17)…

Il se fera dans les derniers jours, dit le Seigneur,
que Je répandrai de Mon Esprit sur toute chair
(Actes des Apôtres, Ch.2, v.17)
Jesus-chasse-les-changeurs-du-temple.jpg
La 2nde Pentecôte sera-t-elle bancaire, Mortreuil?

Que devais-je faire, Mortreuil, après qu'on vous eût déjà mis au pied du mur? Relire ma déclaration de revenus, faute de trouver une poutre à la mesure de vos bonnes affaires, ou vous corriger? Le danger que vous faîtes courir à l'Eglise en inversant les valeurs - la Crèche inversée quand vous couchez Mammon dans la Mangeoire [2] - force ma décision; celle-ci est impérieuse, quand vous parlez au nom du Renouveau charismatique. Car vous faîtes passer le mal (i) pour le bien (ii) (j'ai déjà cité George Orwell) et le parasite pour le producteur; j'ai déjà cité Ezra Pound.
(i) la spoliation [4], en général, la spéculation alimentaire [7], en particulier
(ii) la Doctrine sociale de l'Eglise, en France ou au Bénin


Geoffroy Roux de Bézieux, MEDEF, Monseigneur Luc Ravel Pascal Jacob
Repost 0
Published by Denis Jaisson - dans France
commenter cet article
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 21:54
Le Larousse: «l'hyperbole met une idée, en relief, en employant
                            des mots qui vont au-delà de la pensée»


Monsieur le Député
 Hervé logo UMP Mariton,

J'ai regardé le débat qui vous opposa à Farida Belghoul [1] le 26/2/2014, avec grand intérêt. Je me suis bien amusé, en écoutant celle-ci moucher le malpropre bien mis mais bien embêté… Belghoul se moquait de l'aigreur et du manque de virilité du petit-bourgeois de la droite propre qui regarde ailleurs.


Belghoul faisait sortir du bois l'aigrefin qui regrettait qu'on perdît son temps, avec la Théorie du Genre: pour vous, Mariton, il était plus urgent de se battre pour la Famille que vous ne défendiez pas, trois jours plus tôt, comme nous allons le voir.


Je me suis bien amusé, en regardant Christine Boutin couper les jarrets à «notre ami Mariton», après vous eussiez fait la roue. A votre insu, vous aviez fait remarquer que Belghoul défendait la Famille en se battant contre la Théorie du Genre; l'hyperbole forçait la pensée du «scientifique» qui se faisait passer pour le bon Samaritain…


Quel piètre casuiste [2] vous faîtes; mais quel faux-cul bien mis! Bien mis mais rhabillé par la femme la plus bête de France, qui sortait de votre parti [3]; je comprend vos réticences envers la parité…

L-eternel-retour-du-concret---2.gif
En vente, chez Kontre Kulture

Chargé de «piloter le projet de l’UMP» [4], vous vous piquiez de mettre les pendules à l'heure, devant Belghoul, avec une précision «scientifique» - votre mot succulent… Mais, quand Olivier Beaumont vous dit (Le Parisien du 23/1/2014):
«étonnamment, rien (dans votre programme) sur les questions de société, notamment la famille, la remise en cause du mariage pour tous»,
vous répliquez que
«certains de mes petits camarades ont considéré que ce sujet devait plutôt être repris après les municipales et qu’il n’avait pas à figurer dans les mesures que nous allons présenter»;
et lâche, avec ça !
Quenelle
franc-maconnerie Nous voila fixé, sur votre priorité, Mariton. Ce n'est pas la nôtre; votre veulerie, non plus. En fait, vous avez fondé l’Association Réforme & Modernité, pour «anticiper et préparer l’environnement économique et social indispensable aux nouveaux rapports qui s’établissent dans le monde interconnecté du 21ème siècle», c'est à dire pour mettre le lien social (la Famille) au service du «Progrès scientifique et technique» [5]…

La Théorie du Genre est la praxis de
l'UMPS au service du roi Fric
…le libéralisme économique de l'UMP et le
libéralisme culturel du PS sont complémentaires

Le Progrès ne vit, ni d'amour, ni d'eau fraîche, Mariton; vos ambitions, pour la Famille, viennent donc du tiroir-caisse, pas de la Tradition [6]. Sachant que Pierre de Lauzun, Directeur de la Fédération Bancaire Française et ancien directeur de Goldman Sachs (le tiroir-caisse) est membre du Conseil scientifique (le Progrès) de la Fondation de Servilité politique (Flogo UMPSp) [7], on comprend pourquoi celle-ci vous a donné sa bénédiction [8].

Faire, de la Famille, une affaire rentable
…quand l'hyperbole reste en deçà
de la pensée du bon Samariton

Denis Jaisson
censuré chez youtube.com
mais libre chez rutube.ru


[1] Aller chez jre2014.fr pour regarder la vidéo de ce débat. Farida Belghoul est à l'origine des JRE. Le lecteur catholique aura remarqué le silence de Famille logo UMP Chrétienne, l'hebdo' de rabattage des Catho' de droite, à ce sujet…

[2] Wikipedia: «Depuis 1950, les morales dites de situations (i) ont forcé la casuistique à définir ses limites, et à rendre plus précise (ii) sa perception du réel»
(i) devant la gamelle, dans la Loge, etc
(ii) plus «scientifique», dirait Mariton

[3] Otto Weininger: «seul l'homme connaît le respect du contrat; la femme n'a qu'incompréhension, pour la force contraignante de la parole donnée» (i)… La Théorie du Genre, promue en douce par votre bon ami Luc Chatel (ii) y changera-t-elle quelque chose? Entre la parole bafouée (la Politique) et la métapolitique de la «décence ordinaire», Belghoul a choisi son anthropologie: la Maternité.
(i) p.297 de "Sexe et caractère", réédité par KontreKontre-Kulture.gifKulture
(ii) "Chatel ne retirera pas les nouveaux manuels de SVT", L'Express, 31/8/2011

[4] Xavier Bertrand évoqua ainsi le retour au pouvoir, de l'UMP, à propos du mariage homo': «y a-t-il beaucoup de réformes de société sur lesquelles on revienne?» (l'Express du 20/11/2012). A l'inverse, pourquoi voter contre une loi sur laquelle on ne reviendra pas? La Voix du Nord du 23/4/2013: «Henri Guaino et Luc Chatel* votent pour le mariage homosexuel, par erreur (...) comme Jean-Louis Borloo lors du vote en 1ère lecture»… Les chapelles libérales de l'UMPS ont réduit la démocratie, à l'erreur de l'adversaire électoral. Mais comment justifier l'alternance des semblables, quand le député de l'un presse le bouton de l'autre?
* scolaire [3,ii] ou bouton de vote, le manuel est son point fort

[5] "Ingénierie sociale et cybernétique: entretien avec Lucien Cerise", egaliteetreconciliation.fr

[6] Mariton ne s'inquiéta pas des conséquences familiales qu'aurait la baisse des salaires de 30%, qu'on propose chez Goldman Sachs pour «enrayer la crise» (i) et sauver le Progrès. Il sait bien que celui qui propose la crise, comme remède à la crise, ne parle pas de la même; celle des uns est la prospérité des autres… Mais Mariton regarde ailleurs, quand il «pilote le projet de l’UMP» ou écoute Belghoul, tandis que la Banque prospère sur la dette (ii) et la spoliation des familles
(i) Le Parisien du 30/1/2013
(ii) "l'Allemagne a tout gâché", jaisson.over-blog.com, 7/2/2012

[7] «A cause du vote catholique, il importe à la droite financière d'entretenir l'illusion d'une opposition morale entre la gauche libérale et les libéraux de droite» (i)... La Flogo UMPSp invite donc les Catholiques, le 5/4/2014, au colloque "La pensée sociale du pape François" main 4 Celui-ci fit l'éloge des «valeurs chrétiennes» de l'ultralibérale Margaret Thatcher (ii) dont la «pensée sociale» tenait en deux mots:
habemus Ripam (nous avons une Banque) ou l'incarnation du consensus libéral dont le B'naibnaibrith.jpgB'rith d'Argentine se félicita, le 13/3/2013 main 4
(i) "Les Catho' voteront-ils pour Sarkollande, le 6 mai?", jaisson.over-blog.com, 28/4/2012
(ii) le Telegraph du 9/4/2013

[8] "Les quatre propositions de Réforme & Modernité", Flogo UMPSp, 3/12/2011. D'ailleurs, les élections municipales approchent, alors tout le monde sur le pont! Rendez-vous à l'Espace-Bernanos, le 13 mars, pour écouter Philippe Brillault, maire-UMP du Chesnay, «exposer sa vision de la place de la famille dans la constitution du lien social» main 4 (et son importance, dans le «projet de l'UMP» [4]?)
Laurent Cervoni Pascal Jacob
Repost 0
Published by Denis Jaisson - dans France
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 22:00
A l'occasion d'un échange chez Facebook, qu'un tiers, philosophe main 4comme un cordonnier bien chaussé, avait démarré sur une généralité - «la scandaleuse malhonnêteté de la presse française» - je citai John Swinton*, ancien chef de la Rédaction du The New York Times: «Le travail d’un journaliste consiste à détruire la vérité, mentir de manière radicale, pervertir, avilir, flagorner mammon et vendre son pays et les siens, pour gagner son pain (…) Nous sommes les ustensiles et les valets d’hommes riches qui sont dans les coulisses (...) Nous sommes des prostituées intellectuelles» main 4
* Richard Boyer & Herbert Morais, "Labor's Untold Story", 1955, p.81

Las du tapin, Swinton créa un journal
qui ne dépendait pas de la pub'…
…il y laissa sa chemise

Pour une fois que je faisais violence à mon caractère associable, en me fendant d'un petit propos consensuel - quelle méprise! - un directeur d'Ouestsigle-d-Ouest-France.jpgFrance, «démocrate-chrétien» revendiqué et (donc) acro' au petit-écran main 4leva contre moi une armée d'ombres: 141 journalistes morts au Champ d'Honneur [1], qu'il plaça sous le commandement d'un confrère [2] assassiné en Syrie.

Combien étaient des indic' de l'OTAN, en Libye? main 4

Honteux - presqu'endeuillé de moi-même - je piquai du nez sous la mitraille et me cachai derrière un plastron d'envergure: François Hutin, PDG d'Ouestsigle-d-Ouest-France.jpgFrance. Ce dernier est connu pour ses «engagements en faveur de l'Europe» [3] et son action pour «l'adoption du traité de Maastricht, par les électeurs de l'ouest de la France», c'est à dire pour la trahison pro ripam, commise aux dépens du peuple français…main 4

Mario Draghi , presqu'au mot près:
«les retraités qui ne travaillent pas, c'est fini!»
Le libéralisme économique du démocrate-chrétien
imposera donc, à ce dernier, le libéralisme culturel :
après l'avortement, l'euthanasie [4]

On me reprocha de pêcher par généralisation; non sans raison, puisque je rapporte des propos de journalistes, à l'occasion… Mon contradicteur protesta de sa bonne volonté et de sa bonne foi [5]; de sa Foi, tout-court. Mais, quand je le mis au pied du mur - «parlez vraiment de la Syrie (i), de l'Europe (ii)!» - ce salarié de l'inversion des valeurs [6] me rappela aux valeurs chrétiennes. J'habhorre les lâches, les faux curés; des noms d'oiseau fusèrent… Le débat électronique dessert le caractère entier; nous aurions mieux fait de parler papiers, trottoir et chasteté selon Swinton, autour d'une bière.
(i) "La France rétablit la censure militaire", voltairenet.org, 4/3/2012 - censure ou autocensure, Françoissigle-d-Ouest-France.jpgHutin ?
(ii) "l'Allemagne a tout gâché", jaisson.over-blog.com, 7/02/2012

L'un vivait sur une terre ronde;
la planète de l'autre était plate…
discussion-agitee.jpg
…ses media sont indépendants et font
de leur mieux, pour informer le public
("à Jègue", jaisson.over-blog.com)

Aussi, je veux me racheter, si on veut bien me pardonner d'avoir suivi mon penchant naturel, et faire une place au jobard et journaliste de bonne volonté, entre le chômeur et la catin. D'ailleurs, comment pourrais-je, en toute équité, exiger celle d'autrui, si je m'en tenais à mon grief mais accordais, à la chaste Thèrèse, que celle-ci n'a rien senti?

Archétype du journaliste chaste et sincère…
…Thérèse fait la pause, entre deux papiers

Assez plaisanté; affinons l'analyse: il y a des putains et des journalistes au chômage; il y a aussi des demi-mondaines qui ne chôment pas… Le 10/10/2013, Nicolas Doze annonça, au micro' de BFMTV, que le Fond monétaire international proposait de taxer l'épargne populaire, à la hauteur de 10% du capital épargné. Merci, Doze; vous nous direz le pourquoi main 4 du comment, une autre fois… Trois jours après l'annonce de la Proposition de l'année, soit le temps de voir qu'on ne pouvait plus faire semblant de rien [7], Mademoisellesigle d'Ouest FranceLe Du écrivait, sous la photo' de Bill Gates, que «le FMI suggère de taxer les plus riches »main 4

En attendant «l'éternel retour du concret» main 4

la-quenelle-de-Dieudonne.jpgBien joué, Françoissigle d'Ouest FranceHutin! Le combat d'arrière-garde révèle le bon Chef de section et le maquereau qui palpe… Car il importe, à cet européiste décoré, que les instances internationales qui asserviront les régions, quand les Nations européennes auront disparu, passent, aujourd'hui, pour des émancipateurs [3]. La demi-mondaine d'Ouestsigle d'Ouest FranceFrance travestit donc la proposition de spoliation populaire du FMI, en répartition de l'argent des riches [8].

Karl Marx*, de la mystique gélatineuse du
chrétien-démocrate, à la praxis du journaliste:
«ce n'est pas la conscience des hommes
qui détermine leur existence…
ramper
…c'est leur existence sociale qui détermine leur conscience»
* "Contribution à la critique de l'économie politique", 1859

Jean-Claude Michéa, dans "Le complexe de Morphée": (p.100) «Il est mal vu, dans le monde des média (…) de célébrer la décence des gens ordinaires (…) Il s'agirait là (…) au pire, d'idées populistes (…) le zélé personnel médiatique ne songe jamais à appliquer son (cette) anthropologie aux élites (…) de fait, il n'existe aucun mot, dans le vocabulaire politique officiel, pour désigner ce que serait l'attitude symétrique du populisme: la tendance à idéaliser le monde des élites et à protéger en permanence leur réputation (…) sauf peut-être le verbe ramper»; n'est-ce pas, Grandmaison? clin d'oeil

Denis Jaisson

[1] Les journalistes patriotes syriens assassinés dans l'exercice de leur métier n'ont endeuillé personne, à la Rédaction d'Ouestsigle d'Ouest FranceFrance; à chacun, son tapin main 4

Mère Agnès-Mariam de la Croix, higoumène
du monastère saint Jacques le Mutilé…
(Qara, Homs, Syrie)
…aux merdia du tapin


[2] Eric Micheletti, auteur du livre: "Les Forces Spéciales en Afghanistan : Guerre contre le terrorisme", (éd. Histoire et Collections, 2003). Les résistants des uns sont les terroristes des autres; il en fut ainsi pendant l'Occupation*.

Eric Laurent, à Thierry Ardisson (23/10/2004)…
…puis le général Jean-Louis Georgelin (8/10/2008)

* L'ocupation, selon le Larousse, est «l'action d'occuper militairement un lieu, une ville, un pays». Exemple: «des actions terroristes contre l'armée d'occupation».


[3] La dilution des Nations dans l'Europe passe par la régionalisation autant que par la centralisation. Des gens comme Gilles Martin-Chauffier font passer celle-ci pour l'accession à l'autonomie, alors qu'elle est un changement de dépendance*. Ouestsigle-d-Ouest-France.jpgFrance fit donc bon accueil au "Roman de la Bretagne", dont l'auteur se réjouit que «le vrai pouvoir quitte les rives de la Seine pour Bruxelles (…) Et, demain, il y aura à nouveau une Bretagne souveraine» (?) Néanmoins, le Maquereau en chef d'Ouestsigle-d-Ouest-France.jpgFrance sait jouer sur le tableau patriotique, quand l'Empire a besoin de nos p'tits gars: "Petit déjà, il se rêvait à Saint-Cyr" (Ouestsigle-d-Ouest-France.jpgFrance, 19/7/2002)…
* "Le Roman de la Bretagne", jaisson.over-blog.com, 19/5/2011

Pierre-Hillard.jpg


[4] «La lecture économique, qui ramène le débat sur l’avortement dans l’agora républicaine, montre aux Français que l’avortement les lèse tous, au profit du roi Fric. Des Catholiques aux Musulmans, de la «droite des valeurs» à la «gauche du travail»*, nous pouvons susciter le consensus laïc et populaire auquel le Saint-Père appelle, pour «défendre le bien public» contre la droite financière et la gauche libérale (…) Il est grand temps car l’euthanasie a pris le train suivant» (over-blog.com, 16/6/2010).
* Alain Soral, "Droite des valeurs et gauche du travail, contre UMPS" main 4

dialogue.jpg


[5] Le 19 mars 2013, Serge Le Luyer (Ouestsigle-d-Ouest-France.jpgFrance et Le-Monde.gif) reçut le Bobard d’Argent, pour avoir transformé le nom du meurtrier d’un collégien, de Souleymane en Vladimir, soit le prénom du vilain (?) Président Poutine; du subliminal sans image de fond…

Quand «Ouestsigle-d-Ouest-France.jpgFrance lance un plan de départs
volontaires» (selon Les Echos du 21/10/2013)…
Bobards d'Or 2013.jpg
…la concurrence des filles de l'Est*
est l'occasion de refaire sa virginité
* La Voix de la Russie


[6] Le 10/10/2013, Ouestsigle-d-Ouest-France.jpgFrance titrait: «Bruxelles, comment réinventer l’Europe?» au-dessus de la photo' de Jacques Delors. Celui-ci, au «démocrate-chrétien» (i) de la Pravda de l'Ouest: «l’Europe (…) cette construction à l’allure technocratique et progressant sous l’égide d’une sorte de despotisme doux et éclairé, doit se transfigurer dans un projet porteur de sens» (ii). A bonne école, Tommaso Padoa-Schioppa (iii): «elle (l'Europe) ne procède pas d'un mouvement démocratique (...) l'Europe s'est faite en suivant une méthode que l'on pourrait définir du terme de despotisme éclairé»

L'inversion des valeurs
chez Ouestsigle d'Ouest FranceFrance:
1984.jpg
dictature = démocratie
soit l'Europe de 1984

(i) soit, aux titres de démocrate, Chrétien et journaliste, un j'en-foutre
(ii) "Esprit évangélique et construction européenne", Conférence en la Cathédrale de Strasbourg, 7/12/1999 main 4
(iii) Commentaire, Numéro 87, automne 1999


[7] soit, aussi, le temps que mettait la malle-poste, pour aller de Paris à Brest (sans compter les attaques de Korrigans).

malle poste et korrigan

addendum - Le 12/12/2013, la Commission et le Parlement européens ont décidé qu'à partir du 1/1/2016, les banques pourraient, en cas de coup dur, se servir dans les comptes privés ou professionnels, dont le montant dépasserait 100.000€ main 4 Ce montant ne concerne qu'une minorité de comptes privés mais comment votre employeur vous paira-t-il, après ponction? A en juger par la publicité qu'elles firent à cette licence de vol pro ripam, ce ne sont pas les demi-mondaines d'Ouest-France et autres media prostitués qui nous le diront!


[8] Le journaliste intègre n'est ni de gauche ni de droite; il n'est plus journaliste. Qu'est-ce qui sépare ce chômeur, de la péripatétitienne pathétique (mon interlocuteur)? Peut-être la «décence commune, indicible qui prescrit et proscrit implicitement» (i) et qui poussa Konk à démissionner du Monde (ii).

Virilité du producteur en vérité avec lui-même…
…contre production prostituée d'une vérité séduisante

(i) Jean-Claude Michéa, "Les intellectuels, le peuple et le ballon rond", Climats, 2010, p.20
(ii) "Laurent Fabre, alias Konk. L'itinéraire trouble d'un dessinateur", Libération, 11/2/1998
Laurent Cervoni Pascal Jacob pierre-yves ginot parti socialiste ump
Repost 0
Published by Denis Jaisson - dans France
commenter cet article
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 12:24
Epaté par «17 années de travail de 70 traducteurs», Jean-Marie Dumont, de l'hebdo' Famille Chrétienne (Flogo UMPC), a annoncé la parution de la «nouvelle Bible»*. On a «cherché à allier fidélité au texte original et clarté du style», à fin liturgique, paraît-il, mais le style de qui? Qu'importe car «le résultat est impressionnant», selon Dumont: dans le "Notre Père", on a remplacé «ne nous soumets pas à la tentation» par «ne nous laisse pas entrer en tentation»…
* "Nouvelle Bible de la liturgie: le Notre Père modifié", Flogo UMPC, 5/9/2013

Le petit Dumont découvre la nouvelle Bible:
Dis comment ça marche
- j'y viens, fiston

Dans sa 1ère Lettre pastorale aux Armées - "En terre de laïcité" - Mgr Luc Ravel cueille les «fruits nouveaux» du dernier Concile: «une doctrine ecclésiale [1] nouvelle, qui se substitue à la doctrine de la chrétienté» (page 17main 4)… Ravel écrit ça, en «langue de coton»*. Celle-ci est «séduisante, floue; elle a réponse à tout parce qu’elle n’énonce presque rien - ou trop»*. Ainsi, la prose de Ravel annonce la déconstruction ecclésiale mais contient aussi la contradiction de cette entreprise, puisqu'il n'y a pas de mal y a-t-il à remplacer quelque chose de bien, par ce qui lui ressemble.
* François-Bernard Huyghe, "La langue de coton", Laffont, 1991

Huyghe: «la langue de bois était
celle de la rigueur idéologique…
la-langue-de-bois.jpg
…la langue de coton pense pour vous»

Car Ravel ne se salit pas les mains; ce n'est pas son travail. En agitant encensoir et goupillon, il sauve les apparences, devant les Catholiques dits «de droite» [2], attachés à la Tradition mais sans trop de latin… Ca marche comme ceci, Dumont: des faux pères qui se disent «romains» et les prêcheurs du Progrès (les dits «progressistes» ou «Catho' de gauche») se partagent le travail, comme l'UMP et le PS derrière une façade d'opposition - chez les Catholiques, la fracture électorale reflète d'ailleurs la division de l'Eglise [3].

Jean-Francois Copé, à la «Manif' pour tous»…
la-fausse-opposition.jpg
…la fausse opposition

Jésus a prévenu: «gardez-vous des faux prophètes qui viennent à vous couverts de peaux de brebis (…) Vous les connaîtrez par leurs fruits…» (St Matthieu, Ch.7, v.15-16). Et la «nouvelle Bible» dit à notre Père des Cieux: «ne nous laisse pas entrer en tentation»… Comme les «fruits nouveaux» de Ravel, ça ne veut rien dire - la «langue de coton». C'est donc inattaquable: «réponse à tout». Mais, en «énonçant presque rien», cette nouvelle formule floue
1. dévergondera, en chaire, le curé de paroisse déboussolé par la Lafranc-maconnerie-symbole.gifCroix, qui fait de lui un «faux prophète», par délégation tacite,
2. tandis que le prêtre fidèle à l'enseignement des Docteurs de l'Eglise sera désarmé, face au comité paroissial qui lira la «nouvelle Bible» à ce dissident de la Croix (la vraie).

La «langue de coton», quand elle dit le dogme,
attire l'hérésie qui traîne, comme un aimant…
aimant.jpg
…le «faux prophète» le saitclin d'oeil

Le 1er prêtre ci-dessus représente l'assemblée [1] d'où la «doctrine ecclésiale nouvelle» semblera monter avec une spontanéité populaire. Cette doctrine sera hérétique mais ni Ravel ni ses pairs [3] ne seront  mis en cause; c'est ce prêtre qui portera le chapeau [4]. Réduit au silence ou persécuté par ses paroissiens, le 2nd «connaîtra le faux prophète par ses fruits», comme Jésus l'a promis. Croyant ou pas, le Patriote a reconnu les fruits avariés de Ravel [2]: le droit du plus fort, aussi appelé «droit d'ingérence»main 4 Les jobards et bécasses de bonne famille, de la Rédaction de Flogo UMPC [5], verront-ils mûrir ceux de la «nouvelle Bible»?

Denis Jaisson

[1] ecclesia veut dire «assemblée», en latin

[2] "L'évêque qui fait entrer la laïcité de Cauchon dans la Shistoire", jaisson.over-blog.com, 18/12/2011

[3] ou la division du travail, dans la contrefranc-maconnerie-symbole.giféglise, entre, par exemple
1. le Cardinal Barbarin, représenté discrètement, à la Grandefranc-maconnerie-symbole.gifLoge de France, par le bien nommé Père Payen (humour cardinalice), dans une «cité où les spiritualités religieuses non-dogmatiques ont trouvé un point d’ancrage» (lyonmag.com, 20/2/2011)
2. et Mgr Gaillot, l'évêque des homo', qui proclame un nouveau Mystère de la Foi…main 4

[4] Ainsi en va-t-il des révolutions que les manuels scolaires qualifient de «populaires». Maurice Talmeyr, dans "La Franc-Maçonnerie et la Révolution française" (page 2*) «il n'est peut-être pas une seule journée de la Révolution qui n'ait pas été (...) machinée et répétée dans les Loges, comme (…) une pièce de théâtre». Page 78, Talmeyr rapporte l'instruction d'Adam Weishaupt: «appliquez-vous à l'art de vous contrefaire, de vous cacher, de vous masquer, en observant les autres, pour pénétrer dans leur intérieur»; je ne sais comment remercier Barbarin [3] pour avoir inverti la consigneclin d'oeil
* Perrin, 1904, réédité par KontreKontre-Kulture.gifKulture

[5] Flogo UMPC dérive entre conformisme libéral, niaiserie et mystique gélatineuse… Cet hebdo' indigent, qui appella à voter pour Nicolas Sarkozy (i) et fit l'éloge de Richard Descoings (ii) avec un mimétisme de gauche, illustre la déliquescence (iii) de la presse catholique.
(i) "Les Catho' voteront-ils pour Sarkollande, le 6 mai?", jaisson.over-blog.com, 28/4/2012
(ii) "Funérailles de Richard Descoings: le patron de Sciences-Po statufié par les éloges", Flogo UMPC, 12/4/2012.
(iii) la déliquescence est le fait des media qui attirent le libéralisme ambiant qui dissout leurs valeurs (mediadico.com, à quelques mots près)

Laurent Cervoni Pascal Jacob
Repost 0
Published by Denis Jaisson - dans France
commenter cet article
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 20:58
Le 4 juin 2013, des acteurs jouèrent une scène de cinéma, devant le Saint-Sacrement, dans la chapelle du Val de Grâce, malgré l'interdiction du recteur de cette chapelle. Monseigneur Luc Ravel, évêque aux Armées s'en offusqua*; il avait raison mais rappelons lui sa double fonction sociale, à la mode de la biffe…
* Communiqué de l’évêque aux armées, 5/6/2013main 4

Des biffins devant le larbin
dont le visage dit à la Banque:
pour-ce-depart-une-ceremonie-a-eu-lieu[1]
«prends moi; je prendrai sur eux»

«Le Maître enculera le larbin qui le suce», ou l'escalade transgressive d'une libido de domination, qui illustre l'exercice d'un pouvoir (libido politique) dont la «condition morale est l'idéologie transgressive» (i). Que Ravel, les aumôniers militaires et leurs ouailles ne s'attendent donc pas à des scrupules, de la part des salauds que ces gens servirent oralement, en justifiant, au nom de la Foi catholique, par complicité ou pour un confort grégaire, les agressions commises contre (entre autres) les peuples d'Afghanistan et de Libye (ii)…
(i) Alain Soral et l'UMPSmain 4
(ii) "L'évêque qui fait entrer la laïcité de Cauchon dans la Shistoire", jaisson.over-blog.com, 18/12/2011

«Laissez-les; ce sont des aveugles,
conducteurs d’aveugles…
sermon-sur-la-montagne.jpg
…et si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont
tous deux dans une fosse» (St Matthieu, Ch.15, v.14)

Dans Sa Charité infinie, Jésus tourna, en avertissement, ce que je prends pour une prophétie: «vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu'à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes»* - enculé, dirait le biffin catholique .
* selon St Matthieu, Ch.5, v.13

Georgelin et Petraeus: variante à 3
Petraeus.jpg
(l'officier qu'on encule en service
commandé n'est pas sur la photo')

C'est à trois qu'on réalise le titre de ce papier, quand le larbin ne paie pas les pots qu'il casse. Ainsi, le général Jean-Louis Georgelinmain 4qui décore le général David Petraeus, n'a pas à craindre la décision du gouvernement «d'annuler un avancement sur trois en 2013» (i); c'est l'officier subalterne qui trinque. Mais je ne verserai pas ma petite larme pour celui qui aurait pu quitter l'Armée d'une facon honorable et ne le fit pas, par peur pour la feuille de paie (ii); après tout, les Anciens de la grande Muette sont le plus grand réseau social de France (iii)… Finalement, c'est le tableau en panne et la naissance du 4ème, qui pousseront, à démissionner, le frileux qui dosait son courage à la hauteur du budget.
(i) (Le Point du 6/9/2012)
(ii) "La gifle de Poutine", jaisson.over-blog.com, 22/3/2012
(iii) l'ASCVIC, etc

La maïeutique de la solde accouchera de la question
qui hantera l'officier catholique: «qui ai-je servi?»
Slim-Rehouma.jpg
Ci-dessus, le Caporal-Chef Slim Rehouma et
Bruno Boulefkhad assiègent la Société Générale

C'est encore le 126ème RI qui trinque (i), quand le gouvernement de Sarkollande (ii) crée, en France, les conditions des guerres civiles fomentées par l'Elysée et l'Etat-major, en Libye (iii), en Syrie (iv)... Il est pourtant des soldats qui, en nommant l'ennemi, sauvent l'honneur - le leur, si ce n'est celui de l'Armée. Ainsi du Caporal-Chef Slim Rehouma, soldat français musulman - où sont les «officiers sans peur, Chrétiens sans reproche», quand des racailles (v) commandent l'Armée? Plus en France, si j'ai bien compris Jean-Marieflamme_originale_1-1-.gifLe Pen: «la première usine qu’il faut faire en France, c’est une usine à couilles» (au Parisien du 18/3/2012).
(i) "Soutien aux hommes du 126e RI de Brive", unionrepublicaine.fr, 28/7/2013
(ii) "Les Catho' voteront-ils pour Sarkollande, le 6 mai?", jaisson.over-blog.com, 28/4/2012
(iii) "Comment les hommes d’Al-Qaida sont arrivés au pouvoir en Libye", voltairenet.org, 6/9/2011
(iv) "La France ouvre des négociations avec la Syrie pour récupérer ses 18 agents", voltairenet.org, 26/2/2012
(v) "Les racailles de l'armée française", jaisson.over-blog.com, 19/6/2013


Le lecteur binaire me traitera de «baboucholâtre» - moi, royaliste catholique (i)... Un ménage à trois (USA-France-Israël, soit 3 fois Israël) veut faire se battre deux religions respectables, au profit d'unetoile-de-David.jpgtiers qui ne l'est pasmain 4; j'ai nommé ici et ailleurs (ii) quelques larbins qui se prêtent à ce jeu. Pour rassurer le détracteur binaire, je vais faire justice à Ravel en nommant son pendant musulman: le schpountz de la mosquée de Drancy, Hassen Chalghoumi. Au contraire de ces chantres qui déguisent la soumission à l'Empire, en laïcité (ii), Farida Belghoul appelle à faire front - le Front de la Foi bien comprise [1].
(i) pléonasme travesti en contradiction par trois ralliementsmain 4
(ii) "Les racailles de l'armée française", jaisson.over-blog, 19/6/2013


Denis Jaisson

[1] Farid Abdelkrim, de l'association Fils de France: «Il y a sans l’ombre d’un doute une volonté de voir des esprits se «wahhabiser» (…) il est important de rappeler que, de l’intérieur même de la communauté musulmane de France, il existe des hommes et des femmes qui œuvrent à promouvoir un islam français» (bvoltaire.fr, 17/8/2013)
Laurent Cervoni Pascal Jacob
Repost 0
Published by Denis Jaisson - dans France
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 12:46
Ci-dessous, les propos du Pr. Michel Rouche (Sorbonne), suivis de quelques remarques…

L’histoire du mariage est celle d’une conquête de l’altérité. L’histoire du mariage monogame puis indissoluble est une longue conquête de l’altérité à travers les siècles. Elle passe par les phases du matriarcat, du patriarcat puis du libre choix mutuel.

Connaître la préhistoire du mariage est indispensable pour comprendre sa situation actuelle. En effet, aussi loin que puisse remonter la mémoire sans le secours de l’écriture, l’étonnement devant la femme enceinte – sous la forme des statuettes des Vénus préhistoriques – et les questions posées par les origines de la vie firent que les premières formes de socialisation se focalisèrent sur un statut de supériorité de la femme.

Une mère, des pères inconnus et… un oncle

Avec les sociétés indo-européennes, s’instaurèrent depuis l’Inde jusqu’à l’Irlande des tribus matriarcales dirigées par des femmes. Ces reines ou ces princesses s’unissent simultanément à plusieurs hommes, souvent frères, pour en obtenir de beaux et forts enfants. Comme elles sont incapables de dire quel en est le père, elles désignent leur frère aîné comme père putatif. Doté de l’autorité, ce « père efforceur » comme il est appelé chez les Anglo-saxons a laissé son nom dans le monde indo-européen : oncle, du latin avunculus, petit grand-père. Quand nous disons oncle, nous sous-entendons aujourd’hui sans le savoir oncle du côté féminin, du côté de la mère en oubliant l’oncle du côté paternel. C’est une survivance des sociétés matriarcales avec polyandrie, du temps où il n’y avait qu’un seul parent : la mère.

D’autres exemples de ce vocabulaire de la parenté matriarcale pourraient être cités venant du latin dans la langue française. Remarquons simplement, puisque la femme choisit ses hommes, que les termes de maritagium, prendre un mari et de matrimonium, devenir mère, qui ont donné tous deux plus tard mariage, sont envisagés uniquement du point de vue de la femme.

Les sociétés matriarcales sont donc incestueuses. Sans tabou, elles engendrent la guerre. Par suite du partage à égalité entre les enfants, les querelles fratricides sont habituelles, les guerres sont endémiques, les sacrifices humains courants.

Ces excès furent tels qu’ils engendrèrent un nouveau système, rendu inévitable avec l’apparition des villes et du droit. Lentement, le matriarcat recula devant le patriarcat en se réfugiant aux extrémités des mondes urbanisés ou en se réduisant à la matrilinéarité des successions.

L’apparition du patriarcat est un progrès

Le mariage polygamique est issu du renversement du système précédent. De plusieurs hommes, on passe à plusieurs femmes. De la mère, on passe au père car comme le remarquait Aristote « les tribus les plus guerrières sont toujours dirigées par des femmes ». Ce renversement de pouvoir se produit lentement par refus du type de violence précédent. Les sacrifices humains de femmes sont remplacés par ceux des hommes car on sacrifie toujours aux dieux le bien le plus précieux. Apparaît alors l’exigence de la virginité pour les épouses, afin que la paternité apparaisse et ne soit pas contestable. Dès lors, l’adultère devient un crime, tandis que l’enfant a deux parents et non plus la mère seule. Il peut s’en détacher et renoncer à la fusion incestueuse grâce au père. Le patriarcat est donc un progrès par rapport au matriarcat, même dans les sociétés esclavagistes qui développent le concubinage et même lorsque les mariages sont de type endogamique au point d’être incestueux, selon un degré de parenté plus ou moins proche.

Certaines civilisations, comme Athènes et Rome, tentent de passer au mariage monogamique avec des règles strictes consolidant la filiation : pater id est quem nuptiae demonstrant, le père est celui que prouvent les noces. Mais ce mariage de type naturel reposant sur le choix des parents et la dot reste un contrat juridique, qui finit par être rompu sous la forme du divorce.

Le nouveau modèle du mariage monogame et chrétien

C’est ce mariage instable, devenu minoritaire devant le concubinage, que découvrent les chrétiens quand ils se répandent dans l’Empire romain au IIe siècle. Prenant au pied de la lettre l’adage du juriste Ulpien consensus facit nuptias, le consentement (des époux et non des parents) fait les noces, ils prônent un mariage monogame libre et indissoluble, parce qu’il est l’union du Christ et de l’Église, donc éternel et irréversible.

À peine ce modèle est-il conforté par l’union de l’Église et de l’État en 392, qu’il se trouve contesté par le retour en force des structures matrilinéaires païennes véhiculées par les invasions germaniques. Le combat pour généraliser le mariage monogame libre et indissoluble dura plus de 500 ans. Il eut lieu sur deux fronts, intellectuel et juridique :

• Les Pères de l’Église, en particulier saint Augustin, mort en 430, luttent contre l’amour passionnel et répandent la conviction que le véritable amour conjugal est un amour de prédilection, un amour qui trouve son accomplissement dans les enfants, l’acceptation de l’autre dans sa différence et l’appel à la fidélité des époux par le sacrement.

• Sur les vingt-cinq conciles de l’époque mérovingienne, dix-sept interdirent les mariages de consanguinité et incestueux.

• Les sociétés rurales de l’époque, vivant en cellules fermées, refusèrent ces lois et s’obstinèrent à pratiquer des mariages de proche en proche entre homme et femme de même sang. Les interdictions furent alors portées jusqu’au septième degré de parenté, afin d’obliger les jeunes à chercher une épouse loin du village natal.

L’altérité dans le choix du conjoint ne devint générale qu’aux alentours de l’an mille.

C’est à ce moment-là seulement que l’on peut parler de triomphe du modèle du mariage monogame indissoluble, d’autant plus que le divorce avait été interdit par une loi civile de Pépin le Bref en 744. Les interdits de consanguinité furent alors ramenés au concile de Latran IV au quatrième degré, entre cousins germains (cet interdit n’en fut pas moins tourné clandestinement dans les sociétés rurales jusqu’au XXe siècle, tant le lien du sang reste toujours plus fort que le lien conjugal). Dès lors, le modèle du mariage monogame sous la forme de la cellule conjugale, s’étendit à toute la chrétienté.

Les obstacles du puritanisme et de la pression sociale

Mais ce fut pour connaître d’autres combats. Ce furent d’abord le refus de la sexualité avec les cathares, puis le refus du sacrement de mariage avec les protestants au XVIe siècle.

Sur un fond de pessimisme affirmant l’irrépressible ardeur du désir, une vague de puritanisme confondu avec une maîtrise de la sexualité, se répand depuis Genève et les pays protestants à partir de 1750 et l’emporte jusqu’en 1950.

Les catholiques, par peur de paraître moins vertueux, suivirent le mouvement qui culmina à l’époque victorienne. Pourtant, le concile de Trente avait tenté – par le décret Tametsi – de libérer le couple de la pression sociale, en particulier de celle des parents, en rendant obligatoire la liberté du consentement des jeunes époux.

Ce fut peine perdue car le mariage restait un acte politique et social, sans aucune prise en considération de sa dimension privée. Pourtant, ce n’était pas faute de grands penseurs dans l’Église qui luttèrent contre le pessimisme et le puritanisme, tels saint François de Sales et saint Alphonse de Liguori. Un premier coup fut porté au mariage conjugal indissoluble fut porté avec la condamnation de la mystique madame Guyon en 1699. L’Église perdit alors son monopole du discours amoureux. Écrivains et philosophes lui opposèrent l’idéal de l’amour qui doit être au rendez-vous le jour des noces et laïcisèrent le refus de l’accord des parents. Paradoxalement, la Révolution française appliqua la liberté du consentement des époux, tout en réintroduisant le divorce. Le choc fut tel que le Code civil de 1804 revint en arrière sur le divorce en particulier.

Le modèle monogame fut rétabli au XIXe siècle, mais la généralisation de la liberté du consentement chez tous les jeunes aux alentours des années 1890, assura le succès de cette vieille revendication de l’Église. La restriction des naissances inaugurée par la France dès 1750, accentuée par la pilule, la réapparition du concubinage après Mai 68 et enfin la crise religieuse, firent reculer le mariage en France de 400 000 à 250 000.

Le «mariage» homosexuel, une involution

C’est dans cette atmosphère que naît pour la première fois la réclamation du mariage des homosexuels. La diminution du nombre des paysans dans les sociétés européennes fit disparaître l’influence du groupe social viscéralement hostile à l’acceptation de personnes à la sexualité contre-nature, la déstructuration des liens du mariage, l’absence de mémoire des luttes qui menèrent au mariage monogame de type altruiste et le refus de tout interdit expliquent la réapparition du vieux réflexe primitif : épouser le même. Les mariages de consanguinité avaient pour but de rester en famille. Ce fut le cas des indéracinables mariages entre cousins germains, malgré les interdits de l’Église.

Remontons plus haut jusqu’aux mariages entre frères et sœurs dans l’Égypte antique attestés par d’innombrables ostraka. Regardons les malédictions qui frappaient les couples incestueux, la mère de Hamlet et son oncle, Phèdre et son beau-fils Hippolyte, etc. Il s’agissait d’unions de même sang.

Les prétendus « mariages » homosexuels sont des unions de même sexe. La peur de l’étrangeté de l’autre amène à la recherche de l’identique. C’est le retour fusionnel à l’origine, celui des frères au même ventre maternel polyandre. Les mariages homosexuels ne sont pas une évolution normale de la société. Ils ne sont pas non plus une révolution sociale. Ils sont une involution, c’est-à-dire un retour en arrière, un désir de mort par refus de l’altérité. Ce refus de l’altérité est caractéristique du racisme.

Professeur Michel Rouche
pour Famillelogo UMPChrétienne

frise-2.jpg

Je reprends la main, pour me réjouir du bon papier de Rouche, au moment où la régression sociétale est à l'ordre du jour de députés impuissants; à gauche aujourd'hui, comme à droite hier, ceux-ci n'ont plus qu'un pouvoir culturel, quand le pouvoir économique et social est à la Commission européenne.

Ah vous pourrez toujours descendre dans la rue...
...quand la Commission se mêlera de mœurs !

Je regrette néanmoins que Famillelogo UMPChrétienne, l'hebdo' qui rabat les Catholiques de droite au profit de l'UMP*, en profite pour faire gonfler sa veine électorale, pour la prochaine saignée. Sans piper mot, Bertille Perrin laisse ainsi dire, à Philippelogo UMPGosselin, «qu'on n’a pas vu une telle offensive libertaire depuis 1968!» (23/1/2013)
* "Les Catho' voteront-ils pour Sarkollande, le 6 mai?", jaisson.over-blog.com, 28/4/2012

Quelques rappels, Bertille:

1. Nicolas Sarkozy, à Michel Onfray: «la liberté, c'est de transgresser» ("Confidences entre ennemis", PhiloMag, 8/4/2007)

2. Autiste ou à la botte, Samuel Pruvot: «Nicolas Sarkozy - François Hollande: le choc des valeurs» (Famillelogo UMPChrétienne, 30/4/2012).

3. Le choc du valeureux Samuel, quand Xavierlogo UMPBertrand dit: «y a-t-il beaucoup de réformes de société sur lesquelles on revienne», à Eric Mandonnet et Benjamin Sportouch qui demandaient: «la droite doit-elle s'engager à revenir sur le mariage homosexuel et l'adoption?» (l'Express du 20/11/2012).

4. Famillelogo UMPChrétienne appartient à Média Participations, «3ème groupe français d’édition» main 4 dirigé par Vincent Montagne, président du Syndicat national de l'édition (le Parisien du 28/6/2012), «attaché aux valeurs de l’humanisme intégral» (l'Express du 01/10/2004).

De l'humanisme intégral, au nu intégral:
pilote-5.jpg
Pilote (Groupe Média Participations)

5. Montagne est aussi le Secrétaire Général des Entretiens de Royaumont où on croise du beau monde main 4 Henri de Castries* par exemple... On dira que je sors du sujet; je répondrai que le débat du mariage homo' est une digression qui arrange tout le monde - à l'UMPS, j'entends. Ce débat permet à deux compères (la droite financière et la gauche-bobo) de ne pas parler d'autre chose main 4
* Pierre Hillard, pour voltairenet.org, dans la rubrique "Corruption"

Jêrome, au Royaume des nigauds bien nés:
«le patriotisme est bon pour les p'tites gens»...
...Henri, aigrefin bien avisé:
«c'est pas bon pour les affaires»

Le dit «beau monde» ne gagne pas à être connu, qu'on l'aborde de l'Autel (Famillelogo UMPChrétienne), dans le siècle (Entretiens de Royaumont) ou au Siècle en revenant de Royaumont... Napoléon, à Talleyrand qu'il soupçonnait de trahison: «vous êtes de la merde dans un bas de soie!» C'est bien de trahison qu'il s'agit, que ces gens bien mis rabattent pour l'UMP (Montagne, à travers Flogo UMPC), soumettent le public à la Banque [1], vantent les mérites de la mondialisation [2] dans une abbaye, ou portent beau dans les manif' contre le mariage homo'. Qui ces gens-là trompent-ils encore, Bertille, quand Xavier Bertrand (ci-dessus) dit que l'UMP, de retour au pouvoir, ne reviendra pas sur une «réforme de société»? Les jobards & bécasses de bonne famille, qui étalent leur indigence intellectuelle et leur soumission femelle [3] sur les pages de Flogo UMPC - la courroie de transmission de Vincent Montagne.

Denis Jaisson
censuré chez youtube.com
mais libre chez rutube.ru


[1] "Jean-Baptiste de Foucauld: face à la crise, il va falloir hiérarchiser nos désirs", (Flogo UMPC, 29/5/2010). Il faut «prendre en charge le mal dominant d’une époque de manière solidaire», dit Foucauld. Autrement dit, nous devons nous serrer la ceinture, pour aider la Banque, tandis que celle-ci se goinfre sur notre dos.

[2] "Une solution pour les retraites: pourquoi pas une immigration qualifiée plus importante?" (Flogo UMPC, 18/6/2010) ou comment faire baisser le salaire d'embauche de vos enfants qui font des études, en les mettant en concurrence avec tous les futurs ingénieurs et cadres du monde...

[3] Alain Soral: «le respect absolu du père conduit plus tard l'esprit féminin à ressentir l'ordre dominant comme indiscutable et indépassable» ("Vers la féminisation?", éd. Blanche, 2007, p.58)
Monseigneur Mgr Luc Ravel évêque aux Armées Père Pierre-Henri Montagne l'Eau Vive BriançonLaurent Cervoni Pascal Jacob
Repost 0
Published by Denis Jaisson - dans France
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 21:55
Mgr Gaillot, ou le révisionnisme subtil :
«quand on a la Foi, on n'a pas besoin
de preuve, pour croire à l'Holocauste»

Le 4 mai 1996, Mgr Jacques Gaillot proclama, en cavalier seul devant Bruno Masure (ci-dessus) un nouveau Mystère de la Foi: l'Holocauste[1]; on l'appellera le «Mystère de Gaillot»... C'est bien de foi et de mystère, qu'il s'agit dans cette proclamation (commentée ici, à fin clinique) car il faut croire à l'Holocauste, même si ça n'est pas arrivé: «pas besoin de preuve», seulement de la foi d'une «mémoire très fidèle» [2], selon Gaillot. La loi Gayssot [3] nous avait habitués à plus de rigueur...

Le Saint Siège suivra-t-il jamais Gaillot, dans cette profession de foi? Dans l'Eglise catholique, «le mot mystère s'emploie couramment, pour parler de ce qui est secret ou caché (i). Les théologiens catholiques ont défini le mystère, comme une vérité inaccessible à la raison...» (ii). Mais on devine que le Saint Siège n'inscrira pas de sitôt le nouveau Mystère au registre, de peur que le bon peuple prenne la Repentance [4] pour de l'humour au second degré...
(i) par Gaillot; entendons-nous bien, quand l'évidence s'impose par la loi
(ii) eglise.catholique.fr main 4

Tant pis! Il demeure que l'évêque qui bénissait l'union par le fondement devait se racheter une conduite. En 1985, Gaillot avait pris partie pour l'intifada palestienne; il ne pouvait pas se mettre tout le monde à dos... Admirons l'abnégation dans l'autodérision servile, de l'évêque ingénu qui a charge d'âmes dans un diocèse qui n'existe pas (Partenia, Wilayah de Sétif) et qui affirme que «nous n'avons pas besoin de preuve, pour l'Holocauste». Je ne demanderai pas s'il faut en rire ou en pleurer; ce serait pris pour de l'antisémitisme [5].

la-quenelle-de-Dieudonne.jpg Le lecteur spécieux dira que le Mystère de Gaillot est ambiguë. Mon papier l'est aussi; d'un bout à l'autre. La Shoah n'est pas le centre de ma vie, comme elle gouverne celle de Flanby*. Je traite donc le sujet en dilettante; c'est risqué, de nos jours... Je gage quand même que la critique du Mystère ne sortira pas du salon du dit lecteur. Procès d'inversion et inversion elle-même de l'absence de la question interdite (j'ai du mal à me suivre; je vous rassure) cette critique léverait l'Interdit, si elle était tolérée en public. Elle vaudrait donc, au tatillon chagrin, d'être convoqué à la Kommandantur main 4 à moins que celle-ci dépêchât un de ses beaux contractuels...
* la Rafle racontée par Flanby [2] dans Le Point du 22/7/2012

חֻצְפָּה du sioniste: pour reprocher ma partialité à autrui…
…je sélectionne parmi les objets
de son indignation universelle

Denis Jaisson
censuré chez youtube.com
mais libre chez rutube.ru


[1] aussi appelé Shoah par le cinéaste Claude Lanzmann. L'humoriste Dieudonné M'bala M'bala a proposé le nom «Shoahnanas».

Shoahnanas.png

Cette proposition fait l'objet d'une contreverse; on accuse Dieudonné de faire, de la Souffrance des souffrances, la Catharsis des catharsis main 4


[2] Selon le Larousse, la foi est un «engagement pris par le vassal d'être fidèle à son seigneur».

l'affaire Merah-Squarcini:
la «stragédie» de l'Etat profond
et son Invité d'honneur, censurée
par les merdia à la botte

«Hollande estime que Nétanyahou n'a pas été correct lors de sa visite en France» (Le Monde du 8/11/2012). Ah Flanby, quand la tête d'un chef d'état dit: «prends moi; je prendrai sur moi» main 4


[3] Pour protéger la démocratie, la loi Gayssot punit les opinions exprimées en public, à l'encontre ou en faveur de statistiques produites devant un tribunal militaire, ou cachées à celui-ci, par un fonctionnaire du régime national-socialiste allemand (1933-1945) ou par un opposant de ce régime main 4 Une certitude: le Mystère de Gaillot.

addendum Ma fille (appelons la Sarah*) était à la synagogue, avec ses camarades de classe, l'autre jour. Ca faisait partie de son instruction religieuse: la variété des Mystères, etc. Le rabbin l'apostropha soudain: «pourquoi me r'gardes-tu com' ca? Tu n'crois pas c'que j'dis?» Je ris beaucoup, en entendant Sarah rapporter l'incident avec naiveté. Ma femme me fit les gros yeux. Je dis à Sarah: «retiens bien cet incident. Je t'expliquerai, quand tu s'ras grande»; le mot atavisme est compliqué... Sarah a souvent l'air de s'ennuyer; c'est normal, chez une enfant qui est plus intelligente que la moyenne. Mais il y des circonstances où c'est un crime de lèse-majesté. Pire; ça laisse supposer des choses terribles. BHL dirait que c'est le commencement du Crime des crimes...
* שָׂרָה («princesse») en hébreu


[4] Peter Hans Kolvenbach, quand il était Supérieur général des Jésuites: «ce que l'Europe a toléré et organisé à Auschwitz reste une plaie douloureuse pour la Synagogue» (Pays-Bas, 1997) main 4... La Repentance et le Droit d'ingérence, défendu par Mgr Luc Ravel*, sont les plus beaux concepts des Temps modernes. Ils trottent, tous deux, dans le sens de l'Histoire main 4 mais la Repentance a toujours un temps d'avance - Ravel aurait mauvais goût de se repentir après avoir fait casser du civil (du goy) en Libye...
* "L'évêque qui fait entrer la laïcité de Cauchon dans la Shistoire", jaisson.over-blog.com, 18/12/2011


[5] Tahar Ben Jelloun, professeur de philosophie(?): «l'antisémitisme est le racisme spécifique contre les Juifs, à cause de la tragédie qu'ils ont vécue» (i)... Jean Robin: «la France n'est pas antisémite (...) si nous souhaitons vraiment combattre l'antisémitisme, il convient de combattre également la judéomanie» (ii). L'auteur de ces affirmations est juif. On me reprochera, et de l'écrire, et d'écrire qu'on me le reprochera.
(i) "Le racisme expliqué à ma fille", Seuil, 1998, p.105-106
(ii) "La judéomanie", éd. du Tatamis, 2006, imprimé sur la couverture (la croûte est le meilleur du fromage)

Père Pierre-Henri Montagne l'Eau Vive Briançon Pierre-Yves Ginot général Benoît Puga
Repost 0
Published by Denis Jaisson - dans France
commenter cet article
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 19:29
Un tantinet provocateur, en période électorale (présidentielles de 2012), je feuilletai le bouquin de Henri Krasucki - "Syndicats et lutte de classes" [1] - pendant une réunion de famille. On enterrait mon beau-père; j'avais enterré mon paradigme libéral: "L'empire du moindre mal" (i) qui «veut être jugé sur ses ennemis plutôt que sur ses résultats» (Guy Debord, ii)...
(i) Jean-Claude Michéa, Climats, 2007
(ii) "Commentaires sur la société du spectacle", 1988, Gérard Lebodvici, §.IX

Les temps ont changé, depuis Krasucki...
...et les syndicats ont changé de camp

Je compris, à la mine pincée de Jègue, électeur putatif de Sarkozy*, que je commettais un iconoclasme. Pire; pièce rapportée royaliste, j'étais, selon les catégories de l'Adversaire, coupable d'une trahison qui, en plein débat sur la Théorie du genre, dépassait presque la transsexualité, dans le désordre subversif. Il s'ensuivit un dialogue de sourds. L'un vivait sur une terre ronde. La planète de l'autre était plate; ses media sont indépendants et font de leur mieux pour informer le public [2]...
* au 2nd tour, voire piremain 4

Le discours transcourant prépare la révolution conservatrice [3]...
...confusion des genres, ou mélange
de gens qui ont reconnu leur ennemi?

Jègue, je te dédie l'extrait ci-dessus du dernier "Entretien" d'Alain Soral (juillet 2012). Puisse celui-ci t'ouvrir l'esprit [4], avec Charles de Gaulle [3] et Krasucki. Ce dernier* exhorta des gens divisés selon les dites «catégories de l'Adversaire», à s'unir dans l'action pour défendre des intérêts communs: «ce que les techniciens, les ingénieurs et les cadres ont à redouter du capitalisme leur devient de plus en plus clair (...) ils se rendent compte que c'est seulement avec l'ensemble des travailleurs qu'ils peuvent défendre leurs intérêts» [5]. Car, si vraiment «il faut des immigrés, pour faire le ménage», comme on dit dans ton milieu, Jègue, on dit aussi, au Dîner du Siècle:
* "Syndicats et lutte de classes", p.55

«Pour faire le travail des cadres et des ingénieurs...
...il faut des étudiants immigrés qu'on paiera,
plus tard, comme des femmes de ménage» [6]

Il va sans dire que les media à la botte présentent les choses autrement [7]... Mise à part la jobardise des salariés de la classe moyenne [8], qui, par intérêt mal compris, croient partager celui du Patronat, serait-il juste de protéger la progéniture instruite de cette classe, contre ce que cette dernière laissa faire (salariés) ou fit subir (patronat) aux «petites gens»: la pression migratoire qui réduisit les petits salaires, pour des bagnoles et des heures de ménage moins chères? [9]

L'étoile polaire du jeune père de
famille [10] de la classe moyenne:
Ah--mon-p-tit-chez-nous.jpg
la propriété, pourtant transformée, de fait, en
location [11], par les impôts prélevés dans
une commune ruinée par la Banquemain 4

La réponse à cette question répond aussi à cette autre: «seras-tu jamais propriétaire de la maison de tes rêves, Jègue?» [12]. Le patriote tournera cette deuxième question, ainsi: «quel délai t'es-tu fixé, passé lequel tu diras que l'Express t'as roulé dans la farine?» [13] Feu Krasucki répondrait peut-être: «tu es un prolétaire en costard, camarade; c'est Marx qui le dit»... Trop subversif pour toi? Charles de Gaulle aussi*: «La France veut que cesse un régime économique dans lequel les grandes sources de la richesse nationale échappent à la nation, où les activités principales de la production et de la répartition se dérobent à son contrôle, où la conduite des entreprises exclut la participation des organisations de travailleurs et de techniciens dont cependant elle dépend» (à Alger, le 3/11/1943)...
* "La grande leçon politique de la Résistance", l'Humanité du 11/5/2010


Charles de Gaulle

Charles-de-Gaulle.jpg pour une cogestion de la
production de richesses

Geoffroy Roux de Bézieux

Bezieux.jpg pour la gestion, sans
richesse produite


la-quenelle-de-Dieudonne.jpg Avec ou sans cogestion, il devient urgent d'inverser l'exclusion qui dérangeait le grand Charles, quand Bézieux, membre du conseil de surveillance de PSA, dit que «la force des Etats-Unis aujourd'hui, c'est Dell, Google, E-Bay, Cisco; ce n’est plus General Motors» [14]... La schizophrénie culturelle du petit-bourgeois [8] affecte aussi le fils-de', maquereau de salon, mal formé à «l'économie réelle» (la production de richesses) dans une école (l'ESSEC) où on explique les causes des crises qu'on n'a pas vu venir [15].
* au déjeuner de CroissancePlus, en 2005 (Editorial de Philippe Naszályi, La Revue des Sciences de Gestion, n° 218, 2006, p.11)


Denis Jaisson

[1] Editions sociales, 1969; feu Henri Krasucki fut membre du bureau du PCF et dirigea la CGT. Le lecteur binaire fera bien de passer à un autre papier; dans Le Figaro*, par exemple.

Krasucki, pas plus décimal que binaire...
...pour une révolution prolétarienne au sens large

* Le Figaro qui fit monter le niveau, le 28/12/2009, en réduisant «ad Hitlerum»main 4les partis de la droite hongroise qui «professent que la responsabilité du déclin hongrois, c’est l’autre, le juif, le tsigane, voire le capital étranger»... Le Juif Adam Michnik (Solidarnosc) venait de dire que «le pire, dans le communisme, c’est ce qui vient après» - "Les dissidents, la photo d’une liberté", L’Hebdo du 2/3/2011


[2] John Swinton, ancien rédacteur en chef du New York Times: «le travail d’un journaliste consiste à détruire la vérité, mentir de manière radicale, pervertir, avilir, flagorner mammon et vendre son pays et les siens, pour gagner son pain (...) Nous sommes les ustensiles et les valets d’hommes riches qui sont dans les coulisses (...) Nous sommes des prostituées intellectuelles» (Richard Boyer et Herbert Morais, "Labor's Untold Story", 1955, p.81)

Christophe Barbier, directeur
de la rédaction de l'Express...
Christophe-Barbier.jpg
...l'ancien journaliste qui
relève les compteursmain 4


[3] Une révolution conservatrice, contre la bourgeoisie*, car celle-ci «ne peut exister sans révolutionner constamment (…) l’ensemble des rapports sociaux (…) ce constant ébranlement de tout le système social, cette agitation et cette insécurité perpétuelles distinguent l’époque bourgeoise de toutes les précédentes (…) Tout ce qui avait solidité et permanence s’en va en fumée, tout ce qui était sacré est profané, et les hommes sont forcés enfin d’envisager leurs conditions d’existence et leurs rapports réciproques avec des yeux désabusés» (Karl Marx et Friedrich Engels, "Manifeste du Parti Communiste", février 1848)
* bourgeoisie, au sens marxiste: les détenteurs des moyens de production

Marx & Engels; ils vous donnent des boutons?
Lisez Balzac!
Marx et Engels
«C'est parce que Balzac est un visionnaire que
(...) il arrive quelques années avant Karl Marx»
(Félicien Marceau, "Balzac et son monde",
Gallimard, 1986, p.555)

Je rappelle au lecteur binaire qui s'est obstiné, que Jean-Paul II renvoya le capitalisme (privé) et le communisme (capitalisme d'état) dos à dos (i). Charles de Gaulle en fit autant (ii) avant Michnik [1]: «Il faut condamner le capitalisme, la société capitaliste (iii). Il faut condamner le communisme totalitaire» (24/4/1968). D'ailleurs, le socialiste populiste Eric Blair (George Orwell) avait prévenu la gauche anglaise (iv) que, toute pertinente que fût l'analyse marxiste, la synthèse était vouée à l'échec de la «conception marxiste, fonciérement mécaniste, qui veut, qu'une fois accompli le progrès technique nécessaire, le progrès moral suive de lui-même»; puis il y eut la Fabian Society...
(i) "Rendez nous Jésus!", jaisson.over-blog.com, 2/7/2012
(ii) "Dictionnaire du gaullisme", Guy Sabatier & Philippe Ragueneau, Albin Michel, 1994
(iii) Charles de Gaulle était révolutionnaire, Daniel Cohn Bendit, réactionnaire - la réaction de la Banque, contre le pacte social du CNR ("Histoire d’une marionnette", Decap'Actu, 18/3/2010)
(iv) "Essais, articles, lettres", éd. Ivrea, tome 1, 1955, p.663


[4] Une gageure (i) pour la classe moyenne, où «l'idée du bien se limite à l'amour instinctif de sa propre famille» - clan, classe sociale - parce qu'on l'a féminisée, explique Alain Soral (ii). Ainsi, le parti pris a pris le pas sur l'universalisme (iii) du Père de l'Eglise (Thomas d'Aquin) qui conseillait au novice: «ne regarde pas qui tu parle, mais tout ce qui se dit de bon, confie-le à ta mémoire»...
 

Thomas d'Aquin...

saint Thomas d'Aquin

...Alain Soral

Alain Soral

la Tradition universelle du Catholique de tradition

Soral ajoute: «le respect absolu du père conduit plus tard l'esprit féminin à ressentir l'ordre dominant comme indiscutable et indépassable» (p.58). L'économiste Michel Drac, qui écrit que «la crise (...) a été préparée par une longue séquence d'évènements (...) c'est un coup d'état» (iv), est donc le «complotiste» désigné par les media dominants à la classe moyenne...main 4
(i) gageure ou révolution copernicienne impossible?
(ii) "Vers la féminisation", éd. Blanche, 2007, p.57
(iii) «catholique» veut dire «universel» - fr.wiktionary.org
(iv) "Crise ou coup d'état?", éd. du Retour aux Souces, 2009


[5] Peter Clarke*: «les dépenses de l'Europe en recherche & développement diminuent depuis l'an 2000 (...) des multinationales européennes ou américaines déplacent ces activités dans d'autres continents». L'ingénieur suivra donc l'ouvrier, comme le labo' suit l'usine; Krasucki était en phase avec notre temps...main 4
* informationweek.com, 20/7/2005

Roman - Alain est un cadre de 57 ans, usé par
4 ans de chômage. Ultime épreuve de recrutement:
un jeu de rôles, sous la forme d'une prise d'otages
Cadres-noirs.jpg
Si Alain se rend compte que les dés sont pipés, le
jeu tournera au massacre (17,86€ chez amazon.fr)


[6] Anne Lauvergeon, membre du Siècle:


Elle a quitté la direction d'Areva mais les actionnaires n'ont pas trouvé de négresse à la hauteur de ce faux derche; le plafond de verre met les «blancs» de l'étage, à l'abri des aléas migratoires... Migrations ou pas, on n'a pas besoin de tout le monde; au State of the World Forum (Fairmont, Californie, 27/9 - 1/10/1995): «dans le siècle à venir, un 5ème des demandeurs d'emploi suffira à produire toutes les marchandises et à fournir les prestations de services de haute valeur que peut s'offrir la société mondiale» (i). Dans quel(s) 5ème(s) serez-vous, vous et vos enfants?
(i) Hans-Peter Martin et Harald Schumann, "Le piège de la mondialisation", Actes Sud, 1997, p.12


[7] Pierre Gaxotte (i): «on attire l'immigré, pour lui faire faire les travaux pénibles que l'ouvrier français ne veut plus faire» - plus faire mais pour quel salaire? Gaxotte savait le dessein de George Pompidou (ii); son mensonge fit longtemps mon paradigme de «bourgeois culturel» (iii): les ouvriers français était les «fainéants» (v) de la 5ème colonne... Mais on se plaint aussi de «manquer d'ingénieurs», quand les rejetons de la classe moyenne tordent le nez devant les salaires; tous des «fainéants», eux aussi?

Et quelle langue parlera-t-on,
demain, en salle des marchés?
Erasmus--fiesta.jpg
Le grec ou l'espagnol (vi)?

(i) En novembre 1973, dans le Spectacle du Monde (p.51)
(ii) George Pompidou: «l’immigration est un moyen de créer une certaine détente sur le marché du travail et de résister à la pression sociale» (Assemblée Nationale, sept.1963)
(iii) ...qui se prend pour le bourgeois de Marx, parce qu'il se sert de couverts à poisson. Pourtant, sa régression matérielle et sociale suit celle de l'ouvrier - Krasucki, ci-dessus. La tâche des media de la Banque (iv) est la soumission morale de la classe moyenne, à cette régression organisée (ii) mais déguisée en fatalité: «c'est la crise!» [4,iv]
(iv) la vraie 5ème colonne: la réaction [3,iii]
(v) Sarkozy fait passer le chômage pour de la paresse, quand il racole les électeurs du FNmain 4(Rungis, le 1/2/2007)
(vi) «Une solution pour les retraites: pourquoi pas une immigration qualifiée plus importante?», Famillelogo UMPChrétienne, 18/6/2010


[8] On m'a demandé ce que j'entendais par «classe moyenne». J'hésitai entre «veulerie» (i) et «schizophrénie» (ii); un autre papier me souffla (iii): «veulerie schizophrène»main 4Benjamin Coste illustre cette veulerie, en invitant ses lecteurs à verser une petite larme pour les Rom (iv): «si les plus chanceux d'entre nous prennent la route durant l'été à la recherche d'un peu de soleil et de détente, d'autres quittent leur pays en quête d'une vie meilleure. Parfois, au péril de celle-ci» et de la maison du lecteur de Coste, car jamais on aura autant cambriolé que cet été.
(i) Charles de Gaulle: «les français sont des veaux» (Jean-Raymond Tournoux, "La tragédie du Général", Plon, 1967)
(ii) Jean-Claude Michéa, "La double-pensée: Retour sur la question libérale", Flammarion, 2008
(iii) "Schizophrénie contre schizophrénie", jaisson.over-blog.com, 15/12/2011
(iv) "Immigration: cet été, les migrants ne sont pas partis en vacances", Famille Chrétienne, 28/8/2012

J'ai pensé à toi, Benjamin, en
regardant le journal de Télé' Bien...
...c'est du Coste sur mesure; envoie ton CV!

Michel Clouscard: «elles (les femmes de la bourgeoisie) sont à la fois victimes et profiteuses de l'extorsion de la plus-value. Elles ne possèdent pas les moyens de production» (i). Clouscard et la féminisation [4] suggèrent cette autre définition de la classe moyenne (ii): la victime [3] (endettement, chômage ou nomadisme) et la profiteuse (consommation) d'une production à laquelle elle devient étrangère (délocalisation). Marine Le Pen: «la mondialisation revient à faire fabriquer par des esclaves des produits à vendre à des chômeurs» (MadeIn, avril 2012, p.50). On comprend que féminisation, veulerie schizophrène et mondialisation se tiennent par la main, quand Marine ajoute: «on dit que les prix ont baissé (...) un certain nombre d’acteurs économiques (...) ont capté une grande partie de cette baisse des prix». Ces acteurs ont l'ingénierie sociale pour eux [7,ii&v]: «notre métier consiste à anticiper, susciter et accompagner le changement chez les hommes» (www.iris.eu.org)...
(i) "Le Capitalisme de la séduction", Editions sociales, 1981, p.127
(ii) Clouscard encore, à peu de choses près (p.154)


[9] A la pression migratoire s'ajoutèrent l'amélioration de la productivité, qui doublait la pression, et la disparition du protectionnisme, à l'intérieur de la Communauté européenne. Puis vint le libre échange, avec le reste du monde, des capitaux et produits industriels: le traité de Maastricht, qui, selon Jean-Paul II, légalisa le détournement d'héritage - le Capital, héritage de tous les travailleurs*.
* "Rendez nous Jésus!", jaisson.over-blog.com, "2/7/2012

André Bergeron: «d'un côté (syndicats) comme
de l'autre (patronat), on pressentait (en 1956)
que le plein emploi ne durerait pas (...)
la naissance de la communauté européenne allait
réduire l'efficacité du protectionnisme en vigueur»
("Mémoires", éd. du Rocher, 2002, p.94)

Pourtant, «je m'étais résolument engagé en faveur du oui» (au traité de Maastricht), raconte Bergeron dans ses "Mémoires" (p.194). Celui-ci est-il tenu par l'aide financière (p.65-70) des vrais pères (i) de l'Union Européenne? Après avoir lu sous la même plume (p.197) que «la Commission (européenne) peut se prévaloir d'un bilan honorable» (ii) je réponds que la fellation réalise l'ontologie du syndicaliste jaune (iii) à l'écrit comme à l'oral.
(i) "L'Allemagne a tout gâché", jaisson.over-blog.com, 7/2/2012
(ii) grâce à Klaus Regling ou Goldman Sachs?
(iii) la conférence de François Asselineaumain 4


[10] Victoria Grant demande à son papa...

(sous-titrage fait par E&R)

En ces temps où la Banque, forte de l'inexistence ou de la trahison des corps intermédiaires [9], ne bute sur aucun contre-pouvoir populaire, l'encyclique* de Jean-Paul II nous rappelle qu' «il faut franchement reconnaître que se justifiait, du point de vue de la morale sociale, la réaction contre le système d'injustice et de préjudice qui criait vengeance vers le ciel» [1]...
* "Le travail humain", sept. 1981, p.39


[11] Clouscard [8] au sujet du «libéralisme social-libertaire»*: «sa spécificité tient dans cette formule: «tout est permis, mais rien n’est possible».
* "Néo-fascisme et idéologie du désir", éd. du Castor Astral, 2000

Clouscard ajoute: «à la permissivité
de l’abondance, de la croissance (...)
Clouscard.jpg
...succède l’interdit de la crise» [4,iv]

l’Humanité* publia l'analyse de Clouscard; c'était de bonne guerre. Le Figaro qui fait monter le niveau [1] aurait pu en faire autant; la «veulerie schizophrène» petite-bourgeoise [8] n'aurait pas fait de vaguesmain 4
* "Les trente honteuses", 30/4/2002


[12] La maison du cadre sera-t-elle l'hôtel où Jacques Attali invite cette victime du mondialisme à passer sa vie, ou le prochain micro-crédit du philanthrope de l'usure misanthropique? Dans le cas du cadre (la victime) comme dans celui d'Attali (le Juif errant), «une existence sans attache adhère plus facilement à ce qui brise toute attache» (Bruce Bégout, "De la décence ordinaire", Alia, 2008, p.102).

Attali est le président de PlaNet Finance:
la macro-usure de la micro-finance...
...ou la spoliation des plus pauvres par la dette

La parabole d'Apollo raconte le libéralisme européen [9] et l'esbroufe d'Attali.
1. Trois hommes qualifiés (bac.+5) se libèrent de la gravitation (liberté de circulation des hommes et des capitaux) dans un inconfort extrême (l'hôtel-capsule qu'Attali promet aux cadres).
2. La libération des travailleurs (gauche-bobo sociétale) et celle du capital (droite financière) sont vendues au public, comme un progrès généralmain 4
3. Mais ces libérations profitent au banquier, pas à l'Homme. Neil Armstrong: «c'est un petit pas pour un homme mais un bond de géant pour l'Homme»; vrai techniquement (l'Europe des technocrates) mais faux socialement - l'Europe des travailleurs: vous et moi.

«Va prom'ner l'chien, Neil; j'ai un lumbago»
Apollo_Command-Module.jpg
- j'y vais; j'prends la radio,
pour parler à l'Hommemain 4


[13] Un OGM moulu, bientôt, si l'Express vous cache «ce qu'on ne vous dit pas sur les OGM» (i), comme cet hebdomadaire de tapin [2] ignore la spoliation bancaire (ii). Le nom «Express» désigne ici les media de la Banque, en général, à une époque où la dite «spoliation» prend de la vitesse, d'un «plan de sauvetage» à l'autre...
(i) L'Express du 14/2/2008; on comparera ses révélations, avec celles de Jeffrey Smith: "La menace-OGM"
(ii) "Le chaos en Grèce expliqué aux nuls" par Louis Amar dans l'Express du 14/5/2012

L'Express, hebdo' de diversion, vous enfume pour
la Banque, qui détruit les Nations comme les OGM de
Monsanto tuent les abeilles. Celles-ci sont hors-sujet...
enfumage.jpg
...mais le triple enfumage de l'Express ne l'est pas,
quand l'Industrie, la Banque et leurs media travaillent,
de concert, à enfumer des jobards avant de les plumer
main 4


[14] Bézieux, dans Le Point du 18/8/2011 (i): «être riche donne des responsabilités; la première est de contribuer à la solidarité nationale». Monté à Paris, le hobereau de Breizh Mobile est plus à l'aise dans la com' de tapin [2] que dans la Tradition (i); il n'est plus «solidaire» de qu'il a déjà enterré (PSA)... Enterré, par manque de savoir vivre ou d'intégrité? La question n'a pas effleuré les nigauds de Famille Chrétienne, qui ont invité Bézieux, avec Lauvergeon [6], à participer à leur université d'été (26-30/8/2012): "Acteurs d'avenir, pour former les décideurs chrétiens de demain", quand les décisions sont prises ailleurs (ii)...
(i) On découvrira deux facettes du philanthrope Warren Buffet, en lisant le bouquin de Bézieux ("Salauds de patrons!", Hachette, 2007) et le New York Times du 26/11/2006.
(ii) "Les Catho' voteront-ils pour Sarkollande, le 6 mai?", Le Point du 18/8/2011 (i): «être riche donne des responsabilités; la '); return false;" href="http://jaisson.over-blog.com/article-les-catho-voteront-ils-pour-sarkollande-ou-pour-sarkollande-104223210.html">jaisson.over-blog.com, 28/4/2012

La Tribune du 26/6/2009:
«l'Unédic va faire un emprunt massif, pour financer
un déficit qui atteindra 4,6 milliards d'€ en 2010»...
...la dette, pour couvrir les dépenses courantes

Président «bénévole» de l'Unédic, Bézieux reproche la crise à la Banque mais lui sert la soupe en endettant l'Unedic, comme un mauvais gérant - la «com' de tapin»... Sincère comme maquignon en sacristie, ce faux curé cite même Jean-Paul II (i), quand ça ne mange pas de pain (ou de capital): «n'ayez pas peur!» - pas peur de qui, larbin de la Banque? Bézieux n'a pas peur, lui; il est dans le bon 5ème [6]! C'est donc avec sérénité que cet aristocrate de mauvais goût remplit sa fonction médiatique: perpétuer, sans cravate (ii), le malentendu petit-bourgeois [7,iii]...
(i) "Les traites des chômeurs maltraités", voxnr.com, 5/10/2009
(ii) car le bourgeois qui tombe la cravate à la télé', c'est vous et moi; ce n'est plus la courroie de spoliation, qui nous endette en empruntant au nom de l'Unédic...


[15] ...pas vu venir, ou pas voulu voir venir, quand on apprend à vivre de la crise* [4,iv], dans les écoles de commerce où Goldman Sachs est un modèle de réussite.
* Jean-Francois Gayraud, "Le crime de la finance", xerficanal.com, 10/7/2012

Myret Zaki présente à Bergeron...
...le «bilan honorable»* de la Commission
* dixit quod culus! [9]

En tout cas, le dit «maquereau de salon» ne scie sa branche*, pas plus que le maquereau tout-court dénonce la prostitution; «n'ayez pas peur!» [14] pour eux.
*...quoique; Bézieux fit partie de la Commission Attali main 4


Laurent Cervoni Pascal Jacob
Repost 0
Published by Denis Jaisson - dans France
commenter cet article

Liste des papiers

Les gauchistes - vraiment naïfs, faux culs ou vrais cons?
20 juin 2016

Campagne de vaccination ou terrorisme sanitaire?
12 avril 2016

2016, Goodyear pour le terrorisme
13 janvier 2016

L'amalgame de l'agrégé, ou la philodoxie de Jacouille
22 mai 2015

Monsieur le 1er Sinistre,
4 avril 2015

Raffarin, corps et âme: «j'ai une chose, au fond de moi»
9 juillet 2014

Lettre ouverte à l'UMPS et autres produits dérivés (i) du Système
21 mai 2014

Jérôme Kerviel : «la fête continue»
26 mars 2014

L'hyperbole du bon Samariton - Lettre ouverte
1er mars 2014

Chasteté de trottoir, à Ouest France
15 octobre 2013

La nouvelle Bible - le "Notre Père" modifié
11 sept. 2014

Le Maître enculera le larbin qui le suce
24 août 2013

Les racailles de l'armée française
19 juin 2013

Le mariage homo' est un contresens, aux deux sens du mot
6 février 2013

Qui les Chrétiens syriens gênent-ils ?
22 déc. 2012

Quand Gaillot s'achète une conduite...
8 nov. 2012

Agiter le peuple avant de s'en servir (2ème partie)
8 oct. 2012

Chiens de guerre
1er oct. 2012

à Jègue
15 août 2012

Un prêtre syrien écrit à François Hollande
25 juillet 2012

Rendez nous Jésus !
2 juillet 2012

Les Catho' voteront-ils pour Sarkollande, le 6 mai ?
28 avril 2012

La Kommandantur se fâche
5 avril 2012

Fais l'ménage, Sarko' !
27 mars 2012

La gifle de Poutine
22 mars 2012

l'Allemagne a tout gâché
7 février 2012

«Agiter le peuple avant de s'en servir» (Talleyrand)
4 février 2012

Le doigt sur la couture du pantalon descendu sur les chevilles: schizophrénie ou féminisation de la Grande Muette? (4/4)
18 déc. 2011

Le doigt sur la couture du pantalon descendu sur les chevilles: schizophrénie ou féminisation de la Grande Muette? (3/4)
17 déc. 2011

Le doigt sur la couture du pantalon descendu sur les chevilles: schizophrénie ou féminisation de la Grande Muette? (2/4)
16 déc. 2011

Le doigt sur la couture du pantalon descendu sur les chevilles: schizophrénie ou féminisation de la Grande Muette? (1/4)
15 déc. 2011

La bactérie des écoliers
7 juin 2011

La bactérie de la Bundeswehr
4 juin 2011

Le Roman de la Bretagne
19 mai 2011

Ici Karzaï : au pied ! (humour)
19 mai 2011

A qui profitera le dividende salarial ?
7 mai 2011

Chrétiens, Musulmans et Socialistes pour la Vie
16 juin 2010

Si Marie chez nous est Reine...
23 avril 1994

le Pont-Neuf
1er avril 1989